Accueil | dMute

E.B.S.

: Emergency Broadcast System



sortie : 2009
label : Bee Records
style : IDM

Tracklist :
01/ E.B.S. - Waiting For Dorsal
02/ E.B.S. - Devildrum
03/ E.B.S. - Biplane
04/ E.B.S. - Wolfdrone
05/ E.B.S. - Yesteryear
06/ E.B.S. - Still Waiting for Dorsal
07/ E.B.S. - Space Dudes
08/ E.B.S. - Nemesis
09/ E.B.S. - Kaos Dub
10/ E.B.S. - Bitc

E.B.S. Trois lettres pour rassembler au sein d'une même entité trois projets distincts : Supercilious, Stupid Dog, et Kantyze. Le premier donne dans le glitch, le deuxième dans la techno expérimentale, et le dernier (qui réunit en fait Feubo et Knockoutz) dans la drum'n'bass. Emergency Broadcast System sonne comme la mitoyenneté de ces propriétés voisines. Une espèce d'IDM technique qui ne renierait pas quelque héritage du côté de Richard Devine, tout en se voulant résolument plus dancefloor. Aussi, on ne s'étonnera guère de voir la galette sortir des usines de Bee Records. Avec d'autres signatures comme Paral-lel ou SKNDR, on discerne maintenant sans peine la vision que l'écurie française s'attache à défendre. Une petite victoire en soit, quand tant d'autres caressent l'espoir d'avoir leur propre "touche" sans jamais y parvenir. Ici, on sait à quoi s'attendre.

Suivant cette ligne qui veut allier défoulement des jambes et régal des oreilles, les tourangeaux proposent quatorze pistes au cours desquelles les plaisirs varient considérablement – l'avantage de venir d'horizons différents. Les influences transparaissent en arrière plan, mais sans que l'identité du collectif n'en pâtisse trop sévèrement. Biplane emprunte les voix cuttées de Verbal, d'Amon Tobin ; Wolfdrone cultive une ambiance non sans rappeler celles créées par Massive Attack pour Mezzanine ; Nemesis pose un son qu'on dirait repris d'Ez3kiel. Bref, rien de nouveau à l'horizon, mais une recette qui marche plutôt bien. Le parcours n'est pas sans faute, comme ce Bitcrusher dont l'intérêt s'avère inversement proportionnel au déluge technique que les E.B.S. nous font subir. Mais il a aussi son lot de surprises. Ainsi, Exquisite Corpses arrive encore à nous surprendre alors qu'on croit avoir fait le tour de la question.

Les quatre acolytes offrent là un album de qualité, dont on se languit de tester l'efficacité sur scène. Ce premier jet leur offre une chance de s'imposer en France comme nos Birdy Nam Nam de l'IDM.

Chroniqué par Tehanor
le 17/02/2009

Partager cet article :





1 commentaire

par
Sans vouloir revenir sur cette chronique bien dans le gout de ce que m'a fait ressentir ce disque je voulais juste faire un petit Big UP! aux EBS qui m'ont bien fait danser lors de leur passage à Lyon pour la sortie du disque !
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters