Accueil | dMute

Origamibiro

: Cracked Mirrors And Stopped Clocks



sortie : 2007
label : Expanding Records
style : Laptop Folk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Unravelled in wreathes
02/ Noshi
03/ Poised from the bulb
04/ Dissect ephemeral
05/ Womb duvet
06/ The last of its leaves
07/ Remmants
08/ Gathers in puddles
09/ Vitreous detachment
10/ Cracked mirrors and stopped clocks
11/ Unknown in the w

Porté par un usage très maîtrisé et très délicat du sampling, Origamibiro parvient durant les douze titres de ce Cracked Mirrors And Stopped Clocks à tracer le portrait d'une musique originale en même temps que celui d'un musicien au travail.

Découpe, coupe, colle, assemble, défait et refait, n'oublie rien, mais utilise tout de ce qui a été enregistré et ce, que cela ait été joué ou pas vraiment. Origamibiro a une approche double de l'instrument principal de ce disque, la guitare. À la fois instrument à part entière et, toujours en même temps, force de production de samples potentiels, source de production et origine des mélodies et des rythmes qui pourront être déformés, reformés pour donner lieu à la trame des pièces à composer.

L'originalité résidant ici dans la manière dont, dans l'usage du sampling, le hasard n'est pas laissé au hasard. Mais plutôt compris comme un paramètre à prendre en compte, à intégrer et à normaliser. Le hasard, ce sera tel frottement sur les cordes, tel coup sur la caisse de la guitare acoustique, tel grincement de chaise. L'usage du sample ne le laisse pas au hasard parce que, sans l'effacer, il ne le laisse pas être lui-même — un événement stochastique —, mais en fait la matière première d'un rythme qui prend forme dans la coupe, la découpe, le filtre, la boucle.

L'originalité résidant aussi moins dans l'invention harmonique des pièces du disque qui, mineure (à deux exceptions près, plus abstraites : Poised from the bulb et Unknown in the walls), ne heurte pas, mais au contraire accompagne, met l'audition dans la bonne disposition, allant souvent jusqu'à faire oublier le travail complexe qui préside à l'élaboration.

C'est sans doute entre ces deux degrés d'originalité que se joue l'intérêt de Cracked Mirrors And Stopped Clocks qui, de fait, n'est pas un ovni, pas une œuvre inclassable et, ce serait alors à craindre : inaudible, mais un disque qui prend, un disque qui fait simplement un usage raisonné et profond de deux instruments de musique (guitare et sampling).

Exemplaires ainsi Dissect ephemeral et Vitreous detachment qui superposent des couches sonores, samples de voix ici qui viennent renforcer le rythme dessiné par le bouclage de la mélodie, y mettre quelque accent supplémentaire, sons incongrus comme sauvés de l'oubli de la production et qui là soutiennent l'harmonie du morceau. Deux pièces rythmées par la douceur du hasard et l'intelligence de la fabrication.



Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 24/01/2009

Partager cet article :





1 commentaire

par yas (le 13/02/2009)
tres bon album et excellent label,
à decouvrir aussi sur Expending records: Vs_price, un artiste toulousain
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters