Accueil | dMute

DJ Signify

: Of Cities



sortie : 2009
label : Bully Records
style : Abstract Hip-Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Sickness
02/ Low Tide ft Aesop Rock
03/ Interlude 1
04/ Costume Kids
05/ Delight To The Sadist ft Matt Kelly
06/ Interlude 2
07/ Vanessa
08/ Interlude 3
09/ 1993 ft Blockhead
10/ Interlude 4
11/ Sink Or Swim ft Aesop Rock
12/ The Gods G

La fin d'un siècle. Le XX°. Le label Anticon affirme sa singularité, offrant au monde sa vision novatrice du beat en lui lançant à la figure ce qui restera sans doute comme leur pronunciamento rapologique, Music For The Advancement Of Hip-Hop. Justin Levy aka Dj Signify en était.

Début d'un nouveau millénaire. Le Troisième. Lex Records émerge et marque les esprits de son empreinte obscure. Devinez quoi ? Il en était aussi (son Sleep No More fait encore référence aujourd'hui).

Ce talentueux turntablist, membre du collectif 1200 Hobos et du Cryptic Soul Crew, s'impose donc comme un beat maker aux intuitions sûres, toujours dans les bons coups, stylés et exigeants (on vous passera ses faits d'armes pour Clouddead, Buck 65, les labels Mush ou Big Dada).

Il revient cette année avec Of Cities, signé chez les indés de Bully Records (Meaty Ogre, Sixtoo). Disons que, pour résumer, tout bagage vertueux qu'il ait sur les bras, on reste loin d'un nouveau bouleversement du double H. Ce qui n'empêche cependant pas l'artiste, et c'est suffisamment exceptionnel pour le noter en gras, de continuer avec conviction et persévérance de tirer cette discipline vers le haut. Certes, doucement, voilà bientôt 5 ans qu'on n'avait plus de nouvelles (abstraction faite du très classique 7" Nobody's Smiling ici sous l'intitulé 1993 avec toujours Blockhead en invité). Mais surement.

On retrouve la même approche, un thème - ici la ville, la nuit bien entendu - autour duquel il brode de fils noirs et rêches des compositions envoutantes autant que délétères. Signify a le rythme corrupteur, paralysant par endroit, effroyablement dépouillé. Ses instrus sont à l'avenant, collant parfaitement au flow ravagé d'un hôte de choix, Aesop Rock, qui sort grandi des deux morceaux sur lesquels il pose ses rimes torturées (une préférence pour l'arraché Low Tide).

Dans une démarche toujours aussi personnelle - on reconnait aisément sa patte avec ces basses vrombissantes - là où d'autres surfent de vague en vague, se ramassent quelques gadins pour deux trois vivas, Levy accentue sa griffe, confirme son propos et son attirance maladive pour les ténèbres (l'intro The Sickness, ses synthés mélancoliques et cette voix robotique en français annonce d'emblée la couleur, pour peu que le noir en soit une).

Les quelques glitchs saupoudrés de ci de là (le brumeux The Gods Get Dirty), les samples de Blue Grass (le branque Costume Kids) comme les clins d'œil kraut (sur Hold Me Don't Touch Me on sent même des accointances avec le Third de Portishead) s'ils apparaissent comme autant de petites nouveautés, n'y changeront pourtant rien. L'ambiance générale de ce Signify est dans la lignée ce qu'il a toujours fait (il devrait tout de même lâcher un peu de lest avec les interludes, ça sonne un brin daté).

A son train, il suit sa route vaille que vaille, contre modes et marée. Se foutant du tiers comme du quart qu'elle ait été depuis tant de fois empruntée. On ne peut que lui souhaiter qu'elle soit une fois encore plus agréable que monotone. Comme l'a été globalement l'écoute de ces titres.

Chroniqué par Yvan
le 22/01/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Sleep No More
(2004)
Lex Records
Abstract Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters