Accueil | dMute

Geskia

: Silent77



sortie : 2008
label : flau
style : Glitch hop / Illbient

Tracklist :
01/ 2 Hour, Seahoses
02/ Were Saw
03/ We Are
04/ 3days Trial
05/ Gate Musick
06/ Second Comming
07/ 1977 ugly, 2004 Ideal Copy
08/ Neo Gio
09/ Global Communication
10/ Right Lights
11/ Colony
12/ Fall Fall
13/ Over The Three Rainbows
14/ Wind

Si vous demandiez à Geskia pourquoi a-t-il baptisé son premier album Silent77, il vous ferait sûrement part, vaguement ému, de sa fascination pour la puissance évocatrice du silence. Vous auriez peut-être aussi droit à quelques pensées sur sa génération, née au moment où le punk changeait la face de l'Occident. Geskia est un "soixante-dix-septard" qui a grandi avec le trip-hop et Warp. Sa musique transpire autant celle de Prefuse 73 que les expérimentations lyriques dont nombre d'artistes japonais s'en font la spécialité. Ce n'est pourtant pas la poésie du silence que Geskia retient pour présenter son album, mais celle non moins stéréotypée du coucher de soleil. Après tout, libre à chacun de construire ses images. Plutôt que de verser dans la métaphore, concentrons-nous sur ce que nous entendons : du Prefuse 73 avant tout, mais du Prefuse 73 qui préférerait au flow de rappeurs les synthés de Boards of Canada ; des morceaux de voix chantés, égorgés ou robotisés, jetés en pâture à la sacro-sainte déstructuration prônée par tout bidouilleur glitch qui se respecte.

Exception faite des bricolages vocaux parsemant la galette, Geskia ne s'aventure malheureusement guère plus loin que les artistes dont il s'inspire. Il n'hésite même pas à leur emprunter quelques textures bien reconnaissables. L'absence de parti pris rend la chose difficile à appréhender autrement que comme l'ego trip d'un passionné qui a voulu se prouver à lui-même qu'il était capable de faire aussi bien que ses aïeux. Au fond, l'album ne se défend pas si mal que ça, mais la pléthore d'artistes surfant sur la même vague nous oblige sans doute à lui porter un regard sévère, à regretter la pointe d'audace qui lui manque. Silent77 flattera la discographie des collectionneurs en mal d'Anticon ou nostalgiques des débuts de Warp. Pour les autres, il se révèle parfaitement dispensable.


Chroniqué par Tehanor
le 15/12/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Eclipse 323
(2009)
flau
Glitch hop/IDM



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters