Accueil | dMute

Sigur Rós

: Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust



sortie : 2008
label : EMI
style : Post-rock / Ambient

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Gobbledigook
02/ Inní mér syngur vitleysingur
03/ Góðan daginn
04/ Við spilum endalaust
05/ Festival
06/ Suð í eyrum
07/ ára bátur
08/ Illgresi
09/ Fljótavík
10/ Straumnes
11/ All Alright

Moins d’un an après un double album compilant versions acoustiques et inédits, Sigur Rós arrose l’été 2008 d’un cinquième album studio, Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust. Soit, With A Buzz In Our Ears We Play Endlessly. On attend déjà la version luxe du disque, comprenant un livre sur son enregistrement et un film.

Si Heima, le splendide film sur leur tournée islandaise, a mis tout le monde d’accord, il reste néanmoins à voir si Sigur Rós est capable de se renouveler et de franchir des caps. Takk... à cet égard, a déjà pu en décevoir quelques-uns. Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust a été composé, enregistré et mixé en un temps record pour le groupe. Comme si Jonsi et consorts souhaitaient retrouver une spontanéité qui avait déserté Takk…

Nul ne peut douter qu’avec le seul titre Gobbledigook, Sigur Rós tente une échappée belle dans des contrées nettement plus pop, confirmée par Inní mér syngur vitleysingur. Avec ces nouvelles rythmiques tourbillonnantes, Sigur Rós semble abandonner les plaines pour la ville. Résultat étonnant, déroutant même.

Néanmoins, les racines sont là et Góðan daginn, et plus encore Festival, renouent avec les longues mélopées épiques du groupe. Toujours aussi magistralement interprétées, toujours aussi touchantes. Ara bátur, enregistrée avec le London Sinfonietta et le London Oratory Boy’s Choir, confirme : de plus en plus orchestrale, la musique des Islandais évoluent dans un sillon qui semble déjà tracé. Ou comment changer d’air tout en restant en place, sans pour autant faire du surplace.

Qu’on se le dise, il est toujours aussi agréable de se laisser bercer par Jonsi, de voyager au rythme de Sigur Ros, même si le risque d’entendre un sixième album déjà éculé, avant même d’être sorti, est bien là. Car ce que nous dit Með Suð í Eyrum Við Spilum Endalaust, au final, est que les expérimentations les plus risquées, les virages les moins attendus, sont derrière eux. Les tentatives de Ba Ba Ti Ki Di Do, reprises partiellement dans la bande son du documentaire Hlemmur, ne sont plus qu’égarement. Dommage.

Chroniqué par Igor
le 18/08/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Hvarf/Heim
(2007)
EMI
Post-rock atmosphérique
Concours
Projection du DVD Heima de Sigur Ros - Mk2 BFM - 16/10
6 places
Music For Split Sides / Ba Ba Ti Ki Di Do (EP)
(2004)
Geffen
Ambient Pop / Click'n'cut / Expérimental
Takk...
(2005)
EMI
post-rock/experimental/ambient pop
Agaetis Byrjun
(2001)
Bad Taste
Post-rock
( )
(2002)
Fat Cat
Post-rock
Von
(1997)
Bad Taste
Post-rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)


jeu. 17/04 - Chronique
Timber Timbre - Hot Dreams
mer. 16/04 - Chronique
Rezult - The Unscene
mar. 15/04 - Chronique
Mac Demarco - Salad Days
lun. 14/04 - Chronique
Hauschka - Abandoned City
dim. 13/04 - Blog
Tones On Tail - Rain (1984)
ven. 11/04 - Interview
Interview avec Senbeï
jeu. 10/04 - Blog
Episode #1
 newsletter : 
ok






Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits