Accueil | dMute

2562

: Aerial



sortie : 2008
label : Tectonic
style : Dubstep / Techno

Tracklist :
1/ Redux
2/ Morvern
3/ Moog Dub
4/ Channel Two
5/ Techno Dread
6/ Basin Dub
7/ Greyscale
8/ Enforcers
9/ Kameleon
10/ The Times

Définitivement attiré par le penchant techno du dubstep, le label Tectonic présente, après une série de maxi fortement ancrée dans cette tendance, le premier long format de 2562, Aerial.
Basé à Bristol, l’un des berceau du mouvement, le label, déjà bien fourni en références (Pinch, Cyrus, DMZ, Distance…) approfondit l’élargissement de cette voie.
Dans une période de surproduction de morceaux axés sur le même schéma – abus de wobble – le style est condamné à un tri relativement important n’occasionnant qu’une perte de lisibilité.
Tectonic est donc un label de référence, tout comme l’est Planet-Mu (préférant l’accent IDM : iTAL Tek) ou Hotflush (Scuba)), privilégiant uniquement les productions soignées, non sclérosées par les archétypes. Le dubstep, ce n’est pas uniquement Rusko...

2562 aka Dave Huismans, basé à La Hague, a pris ses distances avec le sud de Londres, lui permettant sans doute d’avoir la totale liberté de composer ce dubstep bâtard, hybride entre dub minimal Berlinois, influences techno détroitienne et infrabasses made in UK.
Si les morceaux laissent de la place aux inspirations dubwise (Moog Dub), celles-ci ne priment pas et restent discrètes sur l’ensemble. Les kicks sont rondelets, les infrabasses pénétrantes, les nappes aériennes (Basin Dub) ou granuleuses (Redux, Greyscale) – à la Rhythm and Sound – le tout accompagné de percussions servant parfois de structures (Kameleon). Cette fusion arbore, tout comme celle du patron de Tectonic, Pinch, une vraie cohérence quand elle est écoutée du début à la fin avec le point culminant Techno Dread, pilier central qui rassemble ce que 2562 fait de mieux : une musique qui associe dub et techno, dreadlocks et clubbers, canapé et dancefloor.

La force d’Aerial est finalement d’être très accessible au commun par l’utilisation de sonorités simples et racées pour le connaisseur par sa structure techno-dubstep irréprochable.
C’est bien la marque des bons albums.


Chroniqué par Kiteklat
le 09/07/2008

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters