Accueil | dMute

MGMT

: Oracular Spectacular



sortie : 2008
label : Columbia
style : Rock psychédélique / Pop électro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Time to Pretend
02/ Weekend Wars
03/ The Youth
04/ Electric Feel
05/ Kids
06/ 4th Dimensional Transition
07/ Pieces of What
08/ Of Moons, Birds & Monsters
09/ The Handshake
10/ Future Reflections

En 2008, MGMT est partout. Un phénomène qui dépasse les habituels «nouveaux meilleurs groupes du monde» hebdomadaires. Voilà donc ces deux jeunes musiciens américains adoubés par la presse, en tête d’affiche des plus grands festivals et au top des classements de ventes de disques avec leur premier album. On ne sait pas très bien comment tout cela a commencé, mais seulement que le «buzz» s’est répandu comme souvent à toute vitesse sur les blogs, avant qu’une major ne signe avec opportunisme la nouvelle perle présumée.

Au milieu de tout cela se trouve l’amateur de musique, coincé dans ces cas-là entre deux attitudes aussi spontanées que beaucoup trop extrêmes. D’un côté, réflexe moutonnier d’adhésion sans condition ; de l’autre, snobisme exacerbé déniant toutes qualités artistiques à ce groupe trop à la mode pour être honnête… La vérité est sûrement quelque part entre ces deux tendances et je me garderai bien ici de vous dire ce qu’il faut penser exactement de ce disque bien difficile à détacher de tout son environnement.

Ce que je peux dire par contre, c’est que Oracular Spectacular sonne comme le retour du pop-rock psychédélique. Pas de sobriété ici, les sons foisonnent, les arrangements frôlent constamment le kitsch (et parfois même plus), la voix du chanteur est systématiquement noyée dans des effets en tout genre. Les paroles en rajoutent dans le côté psyché-hippie-décalé et sont agrémentées de petites provocations sex, drugs et vous savez quoi, de bon ton pour entretenir la caution rock’n’roll…

Stop. Je viens de friser le sarcasme ici, premier symptôme du snobisme susmentionné. Ne versons pas là-dedans. Surtout qu’au final, MGMT nous offre effectivement une bonne poignée de tubes en puissance, d’une efficacité indéniable : Time to Pretend, Weekend Wars, Electric Feel, Kids… Autant de chansons qui actent un croisement improbable entre les Flaming Lips et les Bee Gees, pas si éloigné en fin de compte de ce que propose aujourd’hui Of Montreal, formation des plus respectées dans les sphères indies...

Oracular Spectacular est un bon disque mais pas la bombe communément décrite ; un de ceux qui ne reculent pas devant des parti-pris stylistiques risqués et qui apportent une réelle fraîcheur aux pop-songs de MGMT. Reste à voir comment le groupe tiendra ses promesses, une fois l’effet de surprise dissipé, l’engouement étonnant des premiers temps envolé, pour le meilleur et pour le pire…


Chroniqué par Julien
le 09/06/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
MGMT
(2013)
Columbia
rock psyché



1 commentaire
http://www;dmute.net
par Tatoine (le 09/06/2008)
J'ai pris un grand plaisir à écouter cet album(et plusieurs fois en boucle) mais j'ai peur de m'en écœurer bien vite. Un peu comme l'a été Franz Ferdinand à l'époque. Va t'on les entendre bientôt en boucle sur les grandes ondes radio jusqu'à en être dégouté? J'ai peur que oui. Alors autant en profiter avant que la nausée arrive!

Et pour le côté psychédélique, le clip de "Time to pretend", tube de l'album, en donne la nette confirmation: http://www.dailymotion.com/video/x47137_mgmt-time-to-pretend_music

Pour ceux qui aiment MGMT, je conseille également Vampire Weekend.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters