Accueil | dMute

The Black Dog

: Radio Scarecrow



sortie : 2008
label : Soma Quality Recordings
style : Electronica / Tech-tronica

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Transmission Start
2/ Train By The Autobahn (Part 1)
3/ Train By The Autobahn (Part 2)
4/ Riphead v9
5/ UV Sine
6/ ...Short Wave Lies
7/ Siiiipher
8/ Digital Poacher
9/ Coda
10/ set To Receive
11/ EVP Echoes
12/ Floods v3.9
13/

Formation d’origine des deux Plaid, The Black Dog réunit aujourd’hui Ken Downie (l’un des pères fondateur) ainsi que Richard et Martin Dust de … Dust Science Recordings. Et le moins que l’on puisse dire c’est que malgré le temps qui passe et les nouveaux arrivants, le groupe ne change pas vraiment de tonalité dans ses productions.
Certes on pourrait lui reprocher de ne pas avoir vraiment évolué depuis ses premiers pas à la fin des années 80. Il n'empêche, une bonne dose d'électronica old-school rafraîchit toujours et tout spécialement en ces temps de revival rock/disco parfois lourdauds.

Pas de révolution donc dans l’approche musicale du trio. Un suite logique des choses même. En effet Radio Scarecrow fait figure de prolongement idéal à Silenced, sorti en 2005, et sur lequel on retrouvait déjà ces couches de synthés vintages et ces envolées mélodiques. Il va même un peu plus loin en épurant le tout, en affinant les sonorités et en les diversifiant un peu plus voire même en les accélérant. Comme quoi on peut perdurer dans un style tout en y progressant. Le trio injecte ainsi à ses productions une touche électro, au sens strict du terme, si sens strict il y a. Résultat : influences Detroit et tradition électronica des débuts font ici bon ménage.

Dans son architecture, l’opus est un peu coupé en deux avec une première partie plus rythmée et organique que la seconde, plus noire, plus lente. Un album en forme d’odyssée vers les terres abandonnées de la musique électronique. Ciel anthracite, paysages gelés, bâtisses abandonnées, monuments effondrés, plus rien ne bouge… Une douloureuse beauté émane des peintures sonores du trio.

A écouter tout particulièrement : le langoureux Train By The Autobahn (Part 1) et sa montée de basse majestueuse, les tristes pièces ambient Transmission Start et Ghost Vexations ou encore le cristallin IDM de UV Sine.

Radio Scarecrow est ainsi, une collection de vignettes électronica variées à la candeur touchante et pourtant à la froideur avérée. Une vraie bouffée d’oxygène en résumé.



Chroniqué par Fabien
le 05/06/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Playlists
En écoute - Septembre 2015
Blog
Le titre de la semaine
The Black Dog vs Happa
Further Vexations
(2009)
Soma Quality Recordings
Tech-tronica



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters