Accueil | dMute

Ellen Allien

: Sool



sortie : 2008
label : BPitch Control
style : Electro-dark

Tracklist :
1/ Einsteigen
2/ Caress
3/ Bim
4/ Sprung
5/ Elphine
6/ Zauber
7/ Its
8/ Ondu
9/ Frieda
10/ MM
11/ Out

Faisant preuve d'une arrogance palpable dans beaucoup de ses interviews, Ellen Allien n'est certes pas la première venue en matière de musique électronique. DJ reconnue, patronne émérite du génial label berlinois BPitch Control, elle est également une productrice de talent. C'est sous cette dernière casquette qu'elle nous revient aujourd'hui avec Sool. L'occasion pour nous de vérifier si cette arrogance est toujours justifiée ou non.

On le sait, la jolie brunette possède un goût immodéré pour les ambiances dark. Sool ne déroge pas à la règle, ses compos baignant toutes dans une atmosphère sous-terraine et sombre. Mais paradoxalement, une étrange chaleur irradie également certains de ses morceaux (Sprung, MM) et donne à l'ensemble une moiteur dérangeante.

Si la plupart des titres sont portés par des rythmiques rachitiques, les textures qui les habillent sont d'une richesse remarquable. Outre les climats orageux évoqués précédemment, on découvre aussi une multitude de bleeps discrets et fuyants (Ondu, Elphine, Its...) qui s'entrechoquent dans un joli ballet aérien, évoquant le vol de lucioles énamourées au fin fond d'une grotte. Sool revêt donc un caractère onirique évident, comme le suggère d'ailleurs parfaitement sa jolie pochette.

Pour rajouter encore un peu de charme, l'Allemande truffe ses morceaux de bribes de voix délicates, comme sur le presque pop Frieda ou le plus expérimental Bim. Mention spéciale et personnelle pour le cosmique et caverneux Its ainsi que pour le subaquatique Caress. Sans oublier le blâfard Zauber, dont la clarinette rappelle le duo Dictaphone.

Toutes les qualités de l'Allien sont réunies pour cet album qui en surprendra plus d'un. Entre capacité à produire une électronique bien à elle et s'approprier avec facilité quiconque l'écoute, elle met en place un son bicéphale, noir à l'extrême d'un côté, confortable et chaleureux de l'autre. Là est tout son secret qui lui vaut bien son arrogance présumée.

Chroniqué par Fabien
le 05/05/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Dust
(2010)
BPitch Control
Techno/Electro-Pop/
Reportage
(01/10/2006)
@ Géode
Berlinette
(2003)
BPitch Control
Techno



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters