Accueil | dMute

Sonic Area

: Explore



sortie : 2007
label : Audiotrauma
style : Indus / IDM / Dark Ambient

Tracklist :
01/ Que les larmes me viennent
02/ Vertigineuse évidence
03/ Liqueurs inconnues
04/ Les caresses de serpent
05/ Les sublimes subtilités des trésors de ton corps
06/ Le silence me terrifie
07/ La chute ascensionnelle
08/ La petite mort
09/ Il ne fa

Sonic Area, bonhomme très productif de la scène industrielle expérimentale française, signe avec Explore son troisième opus pour la maison Audiotrauma. Un album qui porte bien son nom, puisqu'il se présente comme une série de pérégrinations toutes plus obscures les unes que les autres. Quelque part entre l'IDM dépressif d'Architect, l'indus de Scorn, et le hip hop noise de Dalëk, Sonic Area trace sa route au milieu de paysages déchirés et de friches industrielles.

Mise en ambiance : Le vent s'engouffre dans les vitres brisées d'une énorme manufacture à l'abandon ; il fait frémir les chaînes pendues aux plateformes branlantes et à leurs poutres désolées. Sur son passage s'élèvent poussières, débris de féraille coagulés aux miettes de feuilles mortes dont les infimes particules restent en suspension dans les airs quelques minutes encore. Ce bucolisme des temps modernes ne vous inspire aucune quiétude. La solitude écrasante du lieu laisse au contraire voguer comme un vague parfum d'angoisse, de tortures passées et de souffrances indescriptibles.

Liqueurs inconnues transcrivent avec brio la splendeur de la mécanique éléphantesque, un édifice dont la magnificence n'a d'équivalent que dans les transcriptions cinématographiques à gros budget – vous voyez desquelles je parle. Les caresses de serpent piochent du côté arabisant, telles une prière s'envolant d'un temple du désert cybernétisé. La brève accalmie pour Les sublimes subtilités des trésors de ton corps donne à quelques machines grinçantes l'occasion d'étirer leur carcasse rongée par le temps. Puis Le silence me terrifie vient faire planer son ombre menaçante sur vos pauvres petites oreilles. Dans un crescendo apocalyptique, il fait aboutir alors une incantation dark ambient – non sans rappeler les travaux d'Ah-Cama Sotz, Shinjuku Thief, ou Squaremeter – par une explosive révérence à la terreur. La Chute Ascensionnelle, elle, évoque vaguement Amon Tobin, lequel serait encapuchonné et de derrière son autel de platines donnerait une messe noire.

On pourrait continuer longtemps comme ça, tellement Explore est riche d'évocations. Sonic Area donne dans un style très imagé. Il va même jusqu'à monter de petites scènes comme on en trouverait bien dans un film d'horreur (Il ne faut pas avoir peur). Le résultat ? Une musique sombre, figurative, sachant se faire douce et brutale à la fois ; un album prenant et particulièrement réussi.

Chroniqué par Tehanor
le 14/03/2008

Partager cet article :





1 commentaire

par DaemNeR (le 04/07/2008)
Vraiment une très bonne description, on ne peut pas faire mieux. Si la Noise et l'IDM saturé c'est votre truck alors cet album est fait pour vous!

Ps:Tehanor, ça fait longtemps que je cherche une musique semblable à (IL ne faut pas avoir peur) de Sonic Area!! Si tu as le temps et l'envie tu saurais me conseiller???
MERCI (mail moi stp si tu sais)
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters