Accueil | dMute

Clark

: Turning Dragon



sortie : 2008
label : Warp
style : IDM / Post-Techno

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ New Year Storm
02/ Volcan Veins
03/ Truncation Horn
04/ For Wolves Crew
05/ Violenl
06/ Gaskhart / Cyrk Dedication
07/ Ache Of The North
08/ Mercy Sines
09/ Hot May Slides
10/ Beg
11/ Penultimate Persian

Chris Clark, ça a d'abord été la froideur, les sons glacés, le gosse encagoulé avec son petit air crétin prêt à se vautrer dans la neige de Clarence Park. Chris Clark, ce fut ensuite Clark, parce que le mec avait sans doute estimé que son patronyme seul claquait suffisamment sa race pour assumer une évolution vers quelque chose de plus personnel, de plus expérimental, de plus acoustique, de plus tout quoi, mais en gardant ce côté mélodieux et groovy qui avait toujours fait son charme : naissance de Body Riddle.

Le Clark d'aujourd'hui nous arrive avec une surprise sous le bras. Elle s'appelle Turning Dragon, ou le panégyrique du teufeur dopé à la post-techno et sodomisant l'amateur d'IDM qui avait une fois troqué ses couilles contre une paire d'écouteurs bluetooth (haute def'). "L'intelligente danse musique" selon Saint-Clark ne se danse plus avec le cerveau mais se pense avec les jambes. Et autant dire que l'épreuve ne vous sera pas de tout repos parce que Clark, rappelez-vous, c'est le type qui kiffe briser ses rythmes pour en faire de la charpie groovy moyennement dancefloorable. Des fois, c'est aussi aux voix qu'il s'en prend, comme sur cet espèce de rafistolage eurodance que constitue Volcan Veins. D'autres, à des pans complets de samples ce qui a pour effet de conférer à Truncation Horn un petit côté Jackson & His Computer Band.

Mais le Clark d'aujourd'hui n'a pas tout perdu de sa genèse. Sur Hot May Slides, on retrouve ses premiers amours pour les grandes nappes planantes avec le petit gimmick balancé au synthé et bienheureux d'être là. Penultimate Persian renoue quant à lui avec les penchants geeks de l'IDM. Ache Of The North fait suivre un bref sursaut acid techno d'une envolée mélodique comme il savait si bien le faire par le passé. Ce seront là les seules bouffées d'air dont pourront se contenter les fans de la première heure. Pour le reste, Clark oscille entre techno torturée, scènes d'angoisse (Gaskhart / Cyrk Dedication qui pousse vers le dark ambient) et expérimentations singulières.

Turning Dragon aimerait bien vous faire danser mais va peut être un peu trop vite, un peu trop boiteux, ou un peu trop de ce truc qui de toute façon perturbera la cadence sur laquelle vous gigotiez les fesses. Alors, dégonflé que je suis, je ne me risquerai pas à ce petit jeu qui veut que le chroniqueur soit cet espèce de cowboy dégainant du clavier des "c'est de la bombe" ou "c'est de la merde" histoire que les quelques indécis sur la question puissent savoir comment parler du dernier Clark à grand-mère sans trop se tromper sur ce que la hype impose de déblatérer. Tout ce que je puis dire, c'est que l'album mérite d'y jeter une oreille car il s'ouvre sur un champ d'essai relativement peu exploré. On pourra l'apprécier pour certaines idées, le détester pour d'autres, mais rarement y trouver son compte pour les mêmes raisons que grand-mère ; à chacun de composer avec – voilà comment se débarrasser d'une conclusion grâce à un magnifique truisme de secours.



Chroniqué par Tehanor
le 27/02/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Totems Flare
(2009)
Warp
IDM / Post-Techno
Reportage
(21/12/2007)
@ Bus Palladium
Behind the stars
(2007)
Daruma Productions
Electro-pop / Disco
Throttle Clarence & Throttle Furniture EP's
(2006)
Warp
Electronica / Breakbeat / Ambient
Body Riddle
(2006)
Warp
Electronica



1 commentaire

par KleinBotttle (le 15/06/2008)
Cette album a été pour moi une franche déception. Quelques bonne idées, certes, mais la majeure partie des morceaux sont, je trouve, plutôt faiblards. L'album est entamé avec New Year Storm, un espèce gloubiboulga post-technoïde du plus mauvaise effet, qui donne le ton de l'album. On aura certes droit à 2-3 bonne surprises comme Hot May Slides ou encore Gaskarth/Cyrk Dedication, mais malheureusement ça s'arrête là et pratiquement tout le reste de l'album est pour moi une suite de déception dont on ne voit pas la fin. Une grosse déception donc, dommage car Body Riddle était excellent. Si vous voulez vous initiez à la musique de Clark je vous conseillerai donc plutôt le petit frère de ce Turning Dragon...
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters