Accueil | dMute

Flying Lotus

: Reset Ep



sortie : 2007
label : Warp
style : Electro / Hip-Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Tea Leaf Dancers (feat. Andreya Triana)
02/ Vegas Collie (feat. A Sample From Natvralism's Nanoloop)
03/ Massage Situation
04/ Spacy Sammich
05/ Bonus Beat
06/ Dancefloor Stalker

1983, première pierre à l'édifice discographique de Steven Elison aka Flying Lotus - disque majoritairement talentueux malgré son petit côté pro-Jay Dee (R.I.P.) dans les influences et quelques plages obsolètes (l'ennuyeux Pet Monster Shotglass notamment) - hissait notre producteur directement au rang de meilleur espoir du beatmaking du XXI ° siècle.
Il est de retour avec un Ep de belle facture, suffisamment court (6 titres pour 17 minutes) pour bien semer le trouble.

Nous voilà donc coincé avec la difficulté de se faire une idée sur les (r)évolutions du rookie tout en ayant eu largement le temps de sentir monter l'eau à la bouche et l'envie d'en débattre.
Reset Ep démarre dans le vif, avec un Tea Leaf Dancers, suave à vous mettre en âge, soul jusqu'aux bouts des ongles qu'Andreya Triana, la seule et unique voix de ce disque instrumental, s'amuse à promener lascivement sur quelques auditeurs alanguis. Une attaque spectrale qui trouve son terreau musical dans un axe digital des plus ardents. Quelque chose d'une tempête sans agression ni soubresaut.

On sent bien que derrière ce pseudo mystérieux autant que mystique, se cache une personnalité complexe et torturée, un pied sur la banquise l'autre dans un volcan. Les six morceaux de ce maxi semble littéralement corrodé par ce conflit. Faute de pouvoir se l'expliquer plus clairement, et pour s'éviter une session de psychanalyse de salon, on choisira plutôt de voir dans cette ambivalence juste une déteinte de l'environnement pluriel de L.A., (quartier Winnetka), le fief de Fly Lo'.

On sent, en effet, le soleil californien dans les grooves lourds de conséquences du très downtempo et explicite Massage Situation (Guillermo S. Herren, autre adepte solaire n'est pas très loin ).
On goûte les ambiances inquiétantes et "psychotropicales" du spatial Dancefloor Stalker, électro cosmico-cybernétique tout droit sortie en effluves jaunâtres de je ne sais quel bouge décrépi, mais vivant, d'un coin de rue.
On frissone sous les coups de boutoir de Spicy Sammich - le sommet de ce mini-album - hip-hop autant que dubstep, organique et claustrophobique autant que Vegas Collie se la joue fille de l'air, synthétique et tirée à quatre épingles, en équilibre tendu sur un 8-bit cocaïné, prête à monter à l'assaut d'espaces qu'on devine loin d'être confinés.

Un sens des formes et des volumes plus prégnant sur ce bien nommé Reset, qui marque une étape supplémentaire dans la marche en avant du beatmaker.
Alors, si la brièveté de nos échanges ne nous aura pas permis de cerner si tout ça a été à bon escient ou pas (la signature chez Warp nous donne quelques indices et le Los Angeles LP prévu au printemps prochain devrait nous préciser tout çà), on peut facilement imaginer qu'Ellison n'hésitera pas à remettre à nouveau ses compteurs à zéro.

2008, l'année du Lotus Volant ? Qui sait ?

Chroniqué par Yvan
le 12/02/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Cosmogramma
(2010)
Warp
Electro/ Hip-hop
Los Angeles
(2008)
Warp
Electro / Hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters