Accueil | dMute

Frank Riggio

: Visible in Darkness



sortie : 2007
label : CCT Records
style : Electro Cinématique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Articulation (feat Boby Cut & Robot Rumble)
02/ Hexalight
03/ Open 7 Days
04/ Helen's Protocol
05/ Cinetic Energy
06/ In Extremis
07/ Lithium
08/ Time Piece
09/ Minass Morggul
10/ Momentum
11/ Elamnda
12/ Dark Adaptation

Visible in Darkness est une alternative pour les fans d’Amon Tobin qui n’en peuvent plus de patienter entre chaque album de leur maître. Son auteur, Frank Riggio, artiste français né en 1980 et originaire du pays toulousain a délaissé la hardtek pour se frotter à la composition et à l’art du sampling. Des samples empruntés à droite à gauche. Chaque titre pourrait être associé à un film, laisser défiler des images sans aucune parole. Un univers cinématique envoûtant.

Frank Riggio s’inspire clairement des résidents de Ninja Tune. Digne héritier d’Amon Tobin sur In Extremis et Open 7 Days ou fils fidèle du couple Cinematic Orchestra & Bonobo avec Hexalight, le créateur français ne cherche pas à masquer ses origines musicales, s’amusant même à recréer un univers identique. La première piste, Articulation, ressemblerait même au Peuple de l’Herbe. Pas étonnant quand on connaît la propension des Lyonnais à faire de leur musique une œuvre cinématographique.

Et si Frank Riggio était en fait une doublure des grands poulains de la scène électronique ? Des titres tests, trop risqués pour les stars qu’ils sont devenus, comme une commande passée à un sous-traitant. Ou pire, un sosie utilisé pour palier un manque de productivité ? Certains titres nous prouvent que ces suppositions ne sont que le fruit d’un esprit torturé, voire malsain. Minass Morgull, mélange l’acidité d’un beat jazz-jungle à la profondeur des samples industriels. Par-dessus, la voix séquencée déjà utilisée par Rubin Steiner sur son Lo-Fi-Nu Jazz, parachève le tout. L’album est profond, puisant sa force dans les nappes sombres de second-plan ou les pianos graves. Plus léger, Momentum, tout droit sorti du pays du soleil levant, laisse respirer l’auditeur, grâce à la rencontre du traditionnel et de l’industriel pour un résultat… cinématique, encore une fois. Cinetic Energy est remarquable. Allez donc voir le clip.

Visible in Darkness est un bon disque, facile à écouter, où chaque piste crée un environnement spécifique. Pratique pour ceux dont les murs d’appartements sont tristement vides de personnalité. Si reproche il faut faire, disons simplement que Riggio est tellement proche de ses artistes fétiches que l’ensemble de son disque manque un peu de caractère. Comme un bon whisky, laissons lui le temps de vieillir afin qu’ils exhibent ses arômes, plus distingués, plus subtils. Une chose est sûre, les ingrédients de base sont excellents.


Chroniqué par Camille
le 12/01/2008

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Noise Thinking
(2009)
Omelette Records
Electronic Breaks
Interview avec Frank Riggio
(12/12/2008)

Anamorphose
(2008)
CCT Records
Electronic breaks



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters