Accueil | dMute

Quio

: Phiu



sortie : 2007
label : AGF Producktion
style : Electro / Hip-hop / Trip-Hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Bratwurst feat. Darius James & K. Kemikoski
02/ Grow Together feat. lise
03/ So Loud feat. Nicolette
04/ Rising Time feat. Lise
05/ I Jump feat. AGF
06/ Me Mucker
07/ Minha Rima feat. Edu K
08/ Come Closer
09/ Mole feat. Lise
10/ Shellshocked

A l'heure des bilans, fin d'année oblige, reconnaître que la musique electro a vu ses consonances urbaines revêtir des oripeaux de plus en plus digitaux est le moins qu'on puisse faire. Remarquer que ce deuxième album de la trublionne teutonne Quio, assistée du couple AGF (production et chant) et Vladislav Delay (mastering), relève carrément de ce constat est la moindre des choses. De là à conclure qu'il n'y a rien de bien neuf sous l'absence actuelle de soleil, il n'y aurait qu'un pas.

Mais ce serait sans compter la personnalité et la qualité de ces artistes, étrange croisement entre nonchalance et ludisme allumé, qui, avec malice et esprit, proposent une série de titres méticuleusement mis sens dessus-dessous, donnant à Phiu une aura de bordel tant bien que mal organisé.

Multiple autant que complexe, Quio oscille entre hip-hop (Rising TideAGF assisté là de Audiotaxi duo de producteurs electronica, envoient une instru drum'n'bass toute feutrée), dub (le bref final tout en rondeur Chilaine, des voix d'enfants et une palanquée de featuring déglingués en prime) et trip-hop (mélancolique sur Shellshocked ou plus sombre et torturé sur Me Mucker sous la houlette de la "Wild Bunch venu de l'Est", les Al Haca).
Tout ça sans oublier au passage de se laisser parer de quelques froufrous popifiant (le dispensable Grow Together et le chant mal maîtrisé de Lise invitée atténuant la surprise à venir de l'accordéon de Ina Z sur Come Closer), de deux ou trois paillettes soul (le destructuré Mole avec une meilleure prestation de la jeune Lise) et quelques poses torrides (le rapper brésilien Edu K sur Minha Rima pour une leçon de baile funk imparable et le clou du spectacle avec le retour de l'emblématique Nicolette derrière un micro sur le chaloupé So Loud, un succès !!).

Un résultat redoutable pour des morceaux en forme de friandises acidulées (la ghost track Underground Essentials), des petites pastilles musicales, dynamiques et décrispantes, à s'enfiler par poignées au risque de le regretter (l'introductif et mal placé Bratwurst augurant du pire ) et de s'exploser quelque peu la glycémie (pour la douceur éthérée de I Jump où Fräulein A. Greie-Fuchs donne aussi de la voix, aucun scrupule à avoir).

En somme, Quio et AGF proposent une musique synchro avec son temps, sans prétention et terriblement entêtante qui, même si elle déçoit par endroit, se consomme sans fin, hissant la gourmandise parmi les tares les plus supportables. Et vu les brimades et autres excès indécents du moment, c'est déjà en soi une bien belle réussite.

Chroniqué par Yvan
le 28/12/2007

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters