Accueil | dMute

Dub Pistols

: Speakers and Tweeters



sortie : 2007
label : Sunday Best Recordings
style : Electro / Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Speed of light feat. Blade
02/ Peaches feat. Rodney P & Terry Hall
03/ Speakers and tweeters
04/ Running from the thoughts feat. Terry Hall
05/ Rapture feat. Terry Hall
06/ Cruise control
07/ Open
08/ You'll never find feat. Rodney P
09/ Gang

La musique anglaise a toujours su où puiser pour renouveler ses sons. On se rappelle le Clash qui fricotte avec Mickey Dread ou l'artiste hip-hop Futura 2000 à l'époque de Sandinista. On se souvient des Mancuniens de Factory signant les drôlesses new-yorkaises d'ESG alors que New Order découvrait l'electro et la break-dance sur les fauteuils du Fun House de la Grosse Pomme.

Les Londoniens de Dub Pistols sont coulés dans ce même moule. Mais plutôt qu'espérer, après dix ans d'absence, raviver la flamme d'une electro qui ne les a pas attendus, ils reviennent souffler sur les braises et offrir en pâture leur envie retrouvée d'en découdre.
Et il semblerait que ces adeptes fusionnaires aient eu quelques difficultés à canaliser cette énergie fraîchement retrouvée. Pour preuve, ces treize titres qui tirent tous azymuts.

Une véritable embuscade.

Coincé au cœur même de cet énorme mezzé, vous n'aurez aucune difficulté à trouver votre bonheur. Que ce soit avec l'entrée Speed of Light (subtile mise en bouche pour des retrouvailles impromptues avec un autre vieux de la vieille, le rapper Blade, ici sans sa moitié Mark B.) ou les desserts bigarrés You'll Never Find et Open.

Seulement voilà, quand les plats changent à une telle cadence, aussi aguicheurs soient-ils (le pétillant Running From The Thoughts n'y pourra rien), les arrières-goûts inhibants (la soupe digitale un brin prétentieuse de Stronger) et les aigreurs acidulées (les plus que dispensables meringues Cruise Control et Gave Your Time) pointent leur nez. Oh ! Rien d'avarié. Juste le risque encouru devant autant de saveurs variées.

En fins adeptes d'un art de la table qui ne saurait qu'être mixage festif (nos fins gourmets ont quelque peu perdu de leur mordant politique), les Dub Pistols ont su contourner cet écueil.
Comment ? Tout bonnement en retournant aux fondements. En exhumant ces bonnes vieilles recettes d'antan qui, avec une once d'ingéniosité et quelques pincées de roublardise, ont toujours pu délivrer leurs trésors : ces fameux passe-droit pour le plaisir à satiété.

Nos Londoniens le savent mieux que quiconque (on ne se relève pas du Big Beat sans en avoir tiré quelques leçons) : c'est avec les plus vieux pots qu'on envoie les meilleures sauces. Et là, la mise en pratique est exemplaire.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce sont en effet les "reprises" - toutes sous le haut patronage du magicien Terry "2 Tone" Hall - qui retardent l'indigestion. Et permettent de profiter malgré tout du retour des Dub Pistols.
De Blondie (le surchargé mais pas dégueu Rapture), aux Stranglers (le bien roulé Peaches) en virant, cerise sur ce sacré gâteau, vers les Specials (le skankissime Gangsters toujours aussi fumant).

La nostalgie, un bon digestif ?

Ah ! Bien glacée... Qui mette bien ...Comme là ...

Ouais ! Sans regrets, Camarade !

Chroniqué par Yvan
le 07/12/2007

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters