Accueil | dMute

Supermayer

: Save the world



sortie : 2007
label : Kompakt
style : Electro / Techno / Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Hey
02/ The Art Of Letting Go
03/ Saturndays
04/ Superbrain Transmission
05/ Us And Them
06/ For Luzie
07/ The Lonesome King
08/ Don't Let The Sun Catch You Crying
09/ Please Sunrise
10/ Planet Of The Sick
11/ Psychoprogs Attack

Qui c'est ? Supermayer, duo rassemblant Michel Mayer et Aksel Schaufler (alias Superpitcher), deux acteurs majeurs de la scène techno contemporaine. Le premier est le boss du ô combien estimé label Kompakt et il est avec Dominik Eulberg et Ellen Allien un des DJ's les plus sollicités d'outre-Rhin. Le deuxième est un producteur de talent, reconnu pour sa techno pop mélancolique (souviens-toi de Happiness) et un remixeur hors-pair (Ah ce Along the wire pour Lawrence! )

Chez qui ? Chez Kompakt, LA référence en matière de musique minimale - mais pas seulement. Le label de Cologne fait aussi dans une techno un peu bourrine (voir la sous-division Speicher) et une pop sous valium (compilations Pop Ambient).

Et cet album ? Bien loin des des standards technoïdes des deux artistes, Save the world fait souffler un vent de fraîcheur dans les bacs. Sa recette ? Beaucoup d'humour, de la diversité et du talent bien sûr. De l'humour d'abord avec cette pochette et la thématique axée sur les super-héros ; chaque piste pourrait intégrer ainsi la bande-son d'un dessin animé, d'où un côté ludique à l'écoute. De la diversité ensuite car tour à tour on trouve electronica (les interludes, Please sunrise), pop/rock (The art of letting go, Us and them) ou encore techno (Planet of the sick). Du talent enfin car le tout est formidablement agencé et finit même par être cohérent.

A la manière de Joakim sur son épique Monsters and silly songs, Supermayer efface donc les barrières entre les genres et tout simplement la notion même de genre. C'est ce côté à la fois universel et bordélique qui séduit davantage que la qualité intrinsèque de chaque piste. Quelques vraies réussites néanmoins, comme le classique et étouffant Two of us, ou l'hilarant folk cosmique de The Lonesome king.

Bilan ? Un disque agréable d'écoute, sans prétention, et qui propose un pannel de styles étonnant. Rien de bien révolutionnaire au fond, vous l'aurez compris, mais l'essentiel est là.



Chroniqué par Fabien
le 21/11/2007

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters