Accueil | dMute

Murcof

: Cosmos



sortie : 2007
label : Leaf
style : Electro / Ambient / Classique

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Cuerpo Celeste
2/ Cielo
3/ Cosmos I
4/ Cometa
5/ Cosmos II
6/ Oort

A l'instar de beaucoup de latino-américains reconnus dans le domaine (Villalobos, Luciano, Bucci), le mexicain Murcof fait dans le minimalisme. Mais chacun son credo, lui versant plutôt dans une électro-classique apocalyptique.
Globalement, Cosmos ne déroge pas à la règle, loin de là, mais développe un côté cinématographique plus marqué encore que d'habitude.

Dès l'ouverture, on se souvient avec plaisir ce pourquoi on adore Murcof : mélodies pastels, orgues malades et cordes lancinantes nous emportent haut dans un ciel crépusculaire.

Cielo se veut plus sombre, plus urgent, une tension palpable se fait ressentir avec cette basse tremblante, ces nappes de violons mystérieuses… Le morceau rappelle d'ailleurs très fortement Mapa sur Martes. Cuerpo Celeste est plus immersif. Ce titre possède d'indéniables qualités contemplatives et offre une vision d'ensemble indescriptible. Ou quand le sonore suggère le visuel... du grand art assurément.

Si Cosmos II évolue un peu dans la même veine, Cometa s'avère plus électronique avec son beat ciselé et linéaire, habillé par des samples de voix lointaines et des notes de piano apaisantes.
Enfin Oort clôt l'album d'une aussi époustouflante manière que Cosmos l'a ouvert : atmosphère irréelle, l'auditeur se voit largué sur un gallion fantôme naviguant en eaux brumeuses. Entre épouvante et émerveillement, il est plongé dans un état d'incertitude troublant.

Murcof l'illusioniste nous offre ici un voyage grandiose. Si sa musique est résolument conceptuelle, elle est toujours accessible, malgré un goût prononcé pour les structures minimales. Le mexicain réalise une fresque sonore de haute volée qui n'est pas sans évoquer le travail d'Alva Noto et de Ryuchi Sakamoto sur Vrioon.
Avec toujours en tête l'idée de produire un son assurément novateur mais d'un classicisme évident, il poursuit sa route loin des sentiers battus et nous offre là sa meilleure production à ce jour.


Chroniqué par Fabien
le 06/11/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
The Versailles Sessions
(2008)
Leaf
Modern Classical
Remembranza
(2005)
Leaf
Electronica /Ambiant
Utopia
(2004)
Leaf
Electronica /Ambiant
Martes
(2002)
Leaf
Soft-electronica



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters