Accueil | dMute

Akron/Family

: Love is simple



sortie : 2007
label : Young Gods Records
style : Post-folk / rock psychédélique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Love, love, love (everyone)
02/ Ed is a portal
03/ Don't be afraid, you're already dead
04/ I've got some friends
05/ Lake song/New ceremonial music for moms
06/ There's so many colors
07/ Crickets
08/ Phenomena
09/ Pony's OG
10/ Love, l

En 2007, l'amour est de retour. Il en est ainsi, aussi surprenant que cela puisse paraître. On pensait qu'entre la grisaille fluo du nightclubbing à outrance balayée à la vitesse de la lumière par les gigues hallucinées des tektoniqueurs, les tests ADN afin de vérifier que ta famille (d'immigrés) est bien ta famille (d'immigrés), le divorce au sommet de l'État parce que l'État ne garantit jamais que l'amour soit toujours au sommet, l'amour était ringard, démodé, complètement désuet et, pour tout dire, plus de ce monde du tout. Et, on avait tort. Il aura suffi de quelques mots, en exergue d'un disque qui en mérite bien plus, pour le démontrer : Love is Simple.

Ce troisième album d'Akron/Family donne en effet, et d'emblée, le ton. Love, love, love (everyone), ballade folk aux accents très Lennon + McCartney, ne fait ni dans le second degré ni dans le pathos exagéré. C'est juste, simple, sans détour. Ce n'est ni pop ni mielleux, ni vulgaire ni racoleur. En un sens, c'est tout ce que la musique dite populaire oublie à longueur d'années de nous donner. Aussi, quand sous les applaudissements d'un public plus ou moins fictif, une foule commence à scander un "hey hey hey oh" qui donne son meilleur motif à un banjo mélodique pour lancer un titre de plus de sept minutes, l'auditeur sourit, sourit, sourit. Affaire de rythme, certainement. Entre sollicitations country et incantations hippies reprises en choeur jusqu'à la jubilation, Ed is a portal est une de ces chansons dont Akron/Family a le secret, une chanson dans laquelle on peut s'immerger complètement. Un hymne. Un hymne à tout, un hymne à rien. Car, on évitera de chercher un sens forcément clair et manifeste dans les textes du groupe. L'enchaînement : "Don't be afraid, it's only love / Love is simple / Don't be afraid, you're already dead" (Don't be afraid, you're already dead), du moins, en dissuade. L'essentiel étant ailleurs : dans un sens de la composition, dans un sens du refrain imparable qui, quoique trouvant ses racines dans une autre époque et, par suite, à l'occasion, kitsch jusqu'au délice (I've got some friends, Lake Song/New ceremonial music for moms ou encore les criquets éponymes de Crickets), résonne de manière parfaitement actuelle.

Se moquant des modes, Akron/Family laisse le privilège à double-tranchant de les faire à celui qui les précéda sur le label Young Gods Records (Devendra Banhart) et préfère encore les expériences sonores, les répétitions ad libitum, les larsens, les changements d'atmosphère et de tempo, les soli pleins de reverb, et tout ce qui se fait en groupe, même si parfois — on l'imagine — la morale le réprouve. Et sans craindre, quand le besoin s'en fait sentir, de citer Neil Young, presque note à note, multiplie les arguments en faveur de sa thèse (There's so many colors).

En 2007, ce qu'on aura fait de mieux, c'est ça : laisser parler son cœur et écouter Akron/Family.

N.B. Un dvd de la tournée The great american mess tour 2006 qui accompagne le premier pressage du cd n'est à manquer sous aucun prétexte. Montrant du groupe le meilleur, entre folk, gospel et rock noisy, Blessing force, Raising the sparks et Love and space, tout en improvisation, en sont des moments incontournables.

Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 24/10/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Mash-up
#5 Tychron Family - When I Was Montana
Sub Verses
(2013)
Dead Oceans
improvisations psychédéliques
Reportage
(19/05/2011)
@ Café de la Danse
S/T II: The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT
(2011)
Dead Oceans
Folk / Rock Psychédélique
Reportage
(13/11/2009)
@ Point Éphémère
Set 'em wild, set 'em free
(2009)
Dead Oceans
Post-folk/rock psychédélique



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters