Accueil | dMute

Swayzak

: Some Other Country



sortie : 2007
label : !K7
style : Tech-House Minimale

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Quiet Life
2/ So Cheap
3/ No Sad Goodbyes
4/ Distress And Calling
5/ Smile And Receive
6/ Claktronic
7/ Silent Luv
8/ Pukka Bumbles
9/ By The Rub Of Love
10/ They Return

Swayzak est un groupe qui a toujours occupé une place à part au sein de la sphère techno. Rattachés à aucun genre en particulier, David Brown et James Taylor font pourtant partie des précurseurs du minimalisme. Pourtant, on qualifie le plus souvent leur musique de "techno-dub". Bref il paraît bien difficile de les étiqueter, au grand dam des médias. Voilà ce qui rend leur musique sinon originale, au moins reconnaissable.

Pas besoin de beaucoup de temps donc pour reconnaître le groupe à la première écoute de Some Other Country, leur nouvel opus composé entre Londres et Montpellier. Vous l'aurez compris, pour cet album de rentrée, Swayzak fait du Swayzak. Le producteur Francesco Brini et le chanteur Richard Davis sont au rendez-vous et on reste clairement dans leur style habituel : ce genre hybride de minimale deep, dubby et parfois pop.

Attention toutefois à ne pas se fier à l'ouverture du disque, Quiet Life se révèle en effet le morceau le plus décevant. Même si on sent une bonne volonté sur les textures et les ambiances lourdes, il agace de par la voix présente, rappelant ce qui se faisait de pire dans les années 80. La suite se veut heureusement plus convaincante : entre dark techno mentale (By the rub of love, Distress and calling) et hard house aux accents dub (They return) de bonne facture.

On savourera également Pakka bumbles, qui évoque un certain Speedboat sur Snowboarding in Argentina (leur meilleur album à ce jour), et Claktronic, petite surprise de l'album. A la manière d'une oasis en plein désert, il apporte un peu de fraîcheur et de couleurs à Some other country. Sa flûte de Pan, ses bongos et autres maracas tranchant avec les nappes synthétiques et infrabasses des autres titres. Un peu comme si Zero DB ou Senor Coconut fusionnait avec le duo le temps d'une piste.

Un disque plutôt homogène mais varié, d'une bonne qualité de production (comme toujours) et assez original finalement. Petite retenue personnelle toutefois sur certains morceaux chantés, (So cheap donc et Silent luv) fatigants à la longue. Mais dans l'ensemble du beau travail pour un groupe qui va fêter ses dix ans. Bravo donc et bon anniversaire!


Chroniqué par Fabien
le 18/10/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Loops from the Bergerie
(2004)
!K7
Electro wave



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters