Accueil | dMute

Zenzile

: Living in Monochrome



sortie : 2007
label : UWe
style : Dub & Rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Still can't sleep
02/ All day breakfast (feat. D. Alterman)
03/ Rising fist (feat. J. Gomis)
04/ Reflection (feat. Tricky)
05/ Shma (feat. K-rol Gola)
06/ Giant undertow
07/ Pipe dream 1
08/ Who's for real (feat. Jamika)
09/ Offshore
10/ A

Lire attentivement la notice avant utilisation. La mention pharmaceutique devrait être apposée sur la pochette du nouvel album de Zenzile, Living in Monochrome, comme pour prévenir l’auditeur des effets de la substance sur le malade. Simple placebo pour prétendre à un traitement dub ou sincère dépression pour cause de rupture avec Méta Méta, toutes les excuses sont bonnes pour se faire prescrire une dose de Zenzile. Les maîtres du dub français continuent leur évolution. Les patients doivent suivre.

Une fois la substance consommée, le sevrage est impossible. Pourtant la première prise de Zenzile est rarement la bonne, sur Living in Monochrome, comme sur Modus Vivendi et Méta Méta. L’impatience provoquée par l’état de manque serait-elle la raison de cette déception à chaque première écoute de l’album ? Pourquoi faut-il attendre la seconde impulsion pour profiter pleinement des effets de la « drogue » angevine ?

Comment expliquer que toute nouvelle formule fasse effet ? Chaque sortie des maîtres provoque son lot de surprise, d’enthousiasme et Zenzile poursuit sa perpétuelle progression sans se soucier des fans et des étiquettes. Quand High Tone et Kaly durcissent leurs sonorités, Zenzile se met au sound system. Au début, on crie au scandale, puis on se ravise, comme séduit par l’univers. Quand Living in Monochrome crache ses premiers accords de rock sur All day breakfast, on hurle à la trahison. Qui a mis du Franz Ferdinand dans mon groupe fétiche ? Pourtant Modus Vivendi nous avait prévenus de ce futur rock. On poursuit son écoute, les yeux rivés sur la pochette, contemplant les nouveaux ingrédients. David Alterman, connais pas. Je n’aime pas trop. Tricky… Tricky ! Zenzile a réveillé le phénomène trip-hop anglais pour un titre androgyne, moitié rock, moitié disco. Jean Gomis. Sir Jean reprend son nom de jeune fille, mais reste fidèle à ses amis de longue date pour un excellent riddim. Jamika, après son album solo, vient placer sa voix sur un rock funky, qui aurait traversé la Manche.

Zenzile ne l’a jamais nié, c’est un groupe aux sonorités rock. Mais que reste-t-il du Zenzile que l’on aimait ? Réponse dans les titres instrumentaux, peut-être les meilleurs de l’histoire du groupe. Grosse claque sur Giant Undertow. L’altitude qu’amène le solo de guitare ressemble à s’y méprendre aux dernières expériences de Pink Floyd, période David Gilmour. Atmosphérique et renversant. Même effet sur Offshore. Les puristes retrouveront les envolées de Sachem in Salem et Sound Patrol, comme un long poème d’excuses pour les fans qui se sentaient trahis. Last drink on earth clôt magnifiquement l’album grâce un saxophone omniprésent, comme une dernière complainte avant l’apocalypse. Si le dernier verre sur terre a ce goût là, promis demain j’arrête de boire. Au passage, Paul St Hilaire reprenait un riddim (A quest), d’excellente qualité, d’abord a capella, puis accompagné d’une instru dont les angevins ont le secret.

De classicisme il n’est pas question avec Zenzile. Passé la surprise de la première écoute, Living in Monochrome séduit l’oreille, grâce à des atouts surnaturels. Soigné, travaillé et impeccable. Comme à leur habitude, les cinq angevins affichent une maîtrise déconcertante. Comment leur en vouloir…


Chroniqué par Camille
le 27/09/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Actualité
Zenzile - Elements
Berlin
(2014)
Yotanka
Electro-dub / Rock / Instrumental
Pawn Shop
(2009)
Yotanka
Dub/Rock
Meta Meta
(2006)
UWe
Minimal Dub / Downtempo
Modus Vivendi
(2005)
Supersonic
Electro-Dub Rock
Zenzile Meets Cello
(2004)
Small Axe
Dub / électro / ethnique
Totem
(2002)
Small Axe
Dud / reggae / ambient
Sachem in Salem
(1999)
Crash Disques
Dub
Meets Sir Jean (EP)
(2002)
Crash Disques
Dub
Sound Patrol
(2001)
Crash Disques
Dub
Meets Jamika (EP)
(2000)
Crash Disques
Dub/Reggae



4 commentaires
☻☺☻☺☻☺
par cebelab° (le 21/04/2009)
Oui, mais il y a dub, et Dub.

C'est bien de Dub dont on parle ici. Dans toute la grandeur du terme (à ceux qui ont oublier l'adage "Roots Rock Reggae").

par crolèbèdot (le 09/10/2007)
Nan nan, y'a erreur là. J'pense qu'ils dérivent tellement dans leur style que c'est pas trop trop accessible, pas assez pour être "hype".
Ok pour dire que le dub devient assez tendance, mais ça reste de la qualité...

par Ano (le 04/10/2007)
le plus mauvais disque "hype" du moment ,
deception de la mode rock n roll , c'est mon point de vue ...

par lili (le 04/10/2007)
un album magnifique, vraiment : bravo!
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters