Accueil | dMute

Au Revoir Simone

: The Bird Of Music



sortie : 2007
label : Moshi Moshi Records
style : Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Lucky One
02/ Sand Song
03/ Fallen Snow
04/ I Couldn't Sleep
05/ A Violent Yet Flammable World
06/ Don't See The Sorrow
07/ Dark Halls
08/ Night Majestic
09/ Stars
10/ Lark
11/ The Way To There

Avec un nom comme celui-ci, Heather d'Angelo, Erika Forster et Annie Hart étaient certaines de faire flancher quelques petits Parisiens à l’affût des dernières nouveautés de la pop new-yorkaise. La mise en bouche est réussie. Alors que leur premier album est resté discret, The Bird Of Music a su faire parler de lui.

Un disque très doux, bercé par les voix toujours entremêlées des trois chanteuses et musiciennes, qui nous endort calmement tout en nous entraînant. Une pop joyeuse, organique, mélodique, mélancolique : tout y passe. Le décor général est clair : Au Revoir Simone réveille les fantômes des années 60 aux années 80 avec une électro-pop troussée avec brio. Là où les Scissor Sisters sont inaudibles et insupportables, le denier « Brooklyn keyboard-pop trio » réussit. On est séduit ; on peut être agacé. L’usage des vieux Korg ou Roland est tout aussi charmant qu’énervant lorsqu’il frôle l’excès. À ce titre, Stars est à la limite d’une pop trop pauvre et d’une recette déjà éculée. Fort heureusement, les trois Américaines ne s’en tiennent pas là. Elles savent enrichir leur production de cliquetis en tout genre, chapelets de verres, triangle ou autres petites trouvailles faisant de The Lucky One une excellente introduction et de The Way To There un merveilleux point final.

Il est primordial de soigner ses entrées en matière, comme ses conclusions. Si I Couldn’t Sleep invite Air dans la partie et rappelle les nappes bien travaillées des Versaillais, l’ensemble se place dans le droit fil d’un Stereolab rajeuni. Au Revoir Simone, c’est clairement addictif, entêtant. Il n’est qu’à écouter, sur le maxi Fallen Snow, le remix de ce même titre proposé par The Teenagers. On saisit alors, si besoin est, le côté fougueux de The Bird Of Music. Relayé par un David Lynch qui s’est déclaré être un des premiers fans, Au Revoir Simone s’impose, fort d’un grand succès, comme un trio talentueux dans cette mode de l’électro-pop rétro.

Chroniqué par Igor
le 16/07/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Reverse Migration
(2008)
Our Secret Record Company
Electro-pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters