Accueil | dMute

Jarvis Cocker

: Jarvis



sortie : 2006
label : Rough Trade
style : Britpop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Loss ADJuster (Excerpt Pt.1)
02/ Don't Let Him Waste Your Time
03/ Black Magic
04/ Heavy Weather
05/ I Will Kill Again
06/ Baby's Coming Back To Me
07/ Fat Children
08/ From A To I
09/ Disney Time
10/ Tonite
11/ Big Julie
12/ Loss ADJuste

Jarvis Cocker n’est pas n’importe qui. Avant d’être le parolier talentueux et très demandé que l’on sait, il était le leader de Pulp. Compositeur pour Marianne Faithfull, leader de la formation électro-rock Relaxed Muscle, compagnon occasionnel de Johnny Greenwood et Phil Savey (Radiohead), ou plus récemment auteur de la quasi-totalité de l’album très médiatisé de Charlotte Gainsbourg, Cocker a mené pendant plus de 15 ans la barque de ce groupe incroyable, ovni de la britpop des vingt dernières années.

Depuis, le parolier le plus acerbe du Royaume-Uni vit à Paris où il a préparé son grand retour. Le dernier dandy de la pop anglaise a-t-il concocté de quoi mettre enfin tout le monde d’accord ? Malheureusement, la déception est à la mesure de l’attente : énorme. Jarvis n’est qu’une succession de treize titres assez plats, le pur produit d’une pop qui a cessé, précisément avec Pulp, de se renouveler. De ballades douçâtres, comme ce I Will Kill Again dont le titre promettait une énergie revancharde, en titres sans queue ni tête, tel Baby's Coming Back To Me.

Tout n’est pas à jeter, loin s’en faut. Fat Children est d’une réelle efficacité, par exemple. Mais reste que l’on n’attendait pas Cocker ici. Tonite sonne comme un de ces titres de Pulp du début des années 1990. Deux écoutes suffisent ici à avoir la nausée.

Lui qui avait su à plusieurs reprises devancer son temps (Freaks, 1986 ; This Is Hardcore, 1998), ne semble plus aujourd'hui en mesure d'apporter sa pierre à l'édifice. Qu’est-il donc advenu des magnifiques chansons de This is Hardcore ? Où est passé celui qui composa The Fear, meilleure introduction rock de la dernière décennie avec Airbag ? Jarvis Cocker s’est, à n’en pas douter, emmêlé les pinceaux. Un enfant prodige de la pop anglaise désormais incapable de participer au renouvellement de celle-ci. Triste.

Chroniqué par Igor
le 01/07/2007

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters