Accueil | dMute

Sayem

: Phonogénique



sortie : 2007
label : Pour Ouvrir une Parenthèse
style : Hip-hop Electro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ World of Flowers
02/ Superficiel
03/ Orchestra
04/ L'addition
05/ Génération Plug-ins
06/ Apostrophe
07/ La Culture (ft. La Caution)
08/ Il Etait une Fois (ft. Lilouh & Grain d'Caf d'Octobre Rouge)
09/ Record
10/ C'est un Beau Jour pour M

Tout est allé très vite pour Sayem, compositeur et deejay toulousain monté à Paris, ayant abandonné son préfixe devenu trop étroit pour ses ambitions nouvelles. Notre home-studiste, rejeton de la "génération plug-in", a connu ses premiers succès en tant que remixeur, avant de faire ses preuves dans la musique illustrative, avec deux contrats importants qui ont sûrement accéléré les choses. Après plusieurs écoutes de Phonogénique, sa première livraison, on se demande justement si le départ n'a pas été précipité.

Il serait idiot d'ignorer la qualité de cet album, de rester sourd aux sirènes de cette charmante musique. Cependant en lisant chez mes confrères des éloges sans retenue, je me demande sérieusement s'ils ont soumis le disque à l'épreuve du temps… Malgré un mixage de qualité réalisé par Jeff Dominguez (Dj Mehdi, Oxmo Puccino, Cassius, etc.), certains titres manquent cruellement d'habillage et de profondeur, passant pour de dispensables esquisses (Phono, Génération Plug-Ins). Il arrive parfois de s'ennuyer un peu, ou de rester hébété par la facilité et la répétition de certains gimmicks (la passage de majeur à mineur sur le même accord, par exemple) ou par des similitudes sans équivoque (la nappe de Record singeant Archive).

Mais Phonogénique vous réserve aussi des moments musicaux très insipirés et efficaces. Par exemple quand il invite les frères de La Caution pour La Culture, aussi réussi dans le son que dans le texte. Ou à l'occasion d'une fable drôle et réaliste sur Paris, la ville à deux étages (Il était une fois). Mais Sayem n'est jamais aussi bon que quand il lâche les brides, sur le sensible et aérien Superficiel, où quand il invoque le meilleur du hip-hop electro (Apostrophe, Orchestra, L'addition).

Au final, on a un album moyen qui aurait pu être un excellent maxi s'il avait été réduit à cinq ou six titres. Il n'en reste que Phonogénique est l'occasion, pour le musicien prometteur qu'est Sayem, de rencontrer son public et de répandre son empreinte dans les sphères musicales de France et d'ailleurs.


Chroniqué par Rafiralfiro
le 28/05/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
A City Gone Mad w/ Fever
(2011)
Disque Primeur
Electro



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters