Accueil | dMute

Yo La Tengo

: I Am Not Afraid of You and I Will Beat Your Ass



sortie : 2006
label : Matador
style : Rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Pass The Hatchet, I Think I'm Goodkind
02/ Beanbag Chair
03/ I Feel Like Going Home
04/ Mr. Tough
05/ Black Flowers
06/ The Race Is On Again
07/ The Room Got Heavy
08/ Sometimes I Don't Get You
09/ Daphnia
10/ I Should Have Known B

Yo La Tengo fait partie de ces groupes mineurs, mais au capital sympathie jamais entamé, dont certains disques (le classique Fakebook, entre autres) gardent un pouvoir d'attraction sensiblement plus élevé que bien des "chefs-d'oeuvre" de groupes plus importants. Ce constat trouve une nouvelle illustration magistrale avec ce nouvel album, copieux et long en bouche.

Difficile, en effet, de ne pas trouver son bonheur sur I Am Not Afraid of You and I Will Beat Your Ass : derrière ce titre, qui en dit long sur la détermination et l'assurance du groupe, se cache un disque à l'éclatement stylistique réellement impressionnant. On passe ainsi sans prévenir, mais avec délice et gourmandise, d'une ballade piano-voix interprétée par Georgia Hubley (I Feel Like Going Home) à une tentative d'hybridation soul / funk / world d'une fraîcheur particulièrement convaincante (Mr. Tough, ou l'alliance inédite de Prince et des cuivres de Stax dans un bar de La Havane), tandis qu'une pop-song légère qui passerait presque pour un titre oublié des sessions du Vintage Violence de John Cale (The Weakest Part) succède à une bombinette punk-rock dynamitée par un break de... cuivres (Watch Out for Me Ronnie, rock'n'roll à souhait).

Etonnamment, malgré ce que peut laisser craindre cette description, ces téléscopages d'influences ne donnent jamais l'impression d'avoir affaire à un exercice de style gratuit ; en effet, malgré une petite baisse de régime en milieu d'album, chaque titre est délivré avec l'aplomb, le naturel et la sincérité d'un groupe qui vient d'enregistrer son premier disque - une performance assez rare pour être soulignée, de la part d'un groupe qui sort en réalité son douzième album en 23 ans d'existence !

Mieux encore : sous le foutoir apparent, règne en réalité un agencement bien précis, comme en témoignent les contours du disque, dessinés par trois pièces épiques d'une dizaine de minutes chacune. Ainsi, l'album s'ouvre d'une manière idéalement offensive sur le krautrock minimaliste (deux accords et basta) de Pass the Hatchet, I Think I'm Goodkind, qui s'inscrit explicitement dans la filiation Velvet Undergound que l'on a tant évoqué à propos de Yo La Tengo ; il est ensuite scindé en deux par une pièce purement atmosphérique (Daphnia), qui permet de faire une halte bienvenue dans ce déluge sonique ; et il s'achève sur un tourbillon bruitiste rappelant le psychédélisme électrique des meilleurs moments de Crazy Horse (The Story of Yo La Tengo).

Cette structuration, plus rigoureuse qu'on ne l'imaginait de prime abord, témoigne en réalité d'une recherche d'efficacité qui ne laisse rien au hasard - et qui donne lieu, à au moins deux reprises, à des moments de pure grâce : ainsi, Sometimes I Don't Get You, avec son vibraphone éthéré posé sur un tempo doucement jazzy, est une pop-song d'une légèreté étourdissante ; et Beanbag Chair ressuscite, en trois minutes chrono, le Hunky Dory de David Bowie, et sa divine pop de music-hall.

Pour ces deux titres, et pour les treize autres aussi d'ailleurs, cet album mérite bien mieux que le respect poli habituellement réservé aux disques de Yo La Tengo. Une écoute immédiate s'impose donc pour les retardataires, sans quoi l'auteur de cette chronique se fera un plaisir de mettre à exécution la menace proférée dans le titre de l'album.



Chroniqué par Bigmouth
le 18/04/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
There's a Riot Going On
(2018)
Matador
Indie pop
Blog
Top
Nos sélections 2015
Blog
Actualité
Yo La Tengo : nouvel album et une tournée mondiale



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters