Accueil | dMute

Maserati

: Inventions For The New Season



sortie : 2007
label : Golden Antenna
style : Rock Instrumental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Inventions
02/ 12/16
03/ Kalimera
04/ Synchronicity IV
05/ This is a sight we had one day from the high moutain
06/ Show me the season
07/ Kalinichta
08/ The world outside

Les musiciens obsessionnels ont quelque chose de fascinant qui les distingue des autres musiciens. Être obsessionnel, ce n'est pas forcément pathologique. Ça peut être une manière singulière d'aborder la musique. Une manière de la poursuivre jusques en ses derniers retranchements, de ne pas lâcher une idée avant de l'avoir épuisée, de l'avoir tellement travaillée qu'elle n'en peut plus, qu'elle se désagrège. Il faut alors la laisser reposer ou mourir, c'est selon.

Les musiciens de Maserati et, en tête, Gerry Fuchs — leur batteur — sont de ce genre-là. Du genre à poursuivre une même ligne mélodique jusqu'à l'épuisement total de ses possibilités (Inventions). Du genre à moins suivre un rythme qu'à laisser — au terme d'une course haletante — le batteur harceler son tom basse sans perdre le rythme, créant ainsi une déferlante sonore tandis que le bassiste infatigable scande le même riff minimal, enroule inlassablement la musique autour de lui (Show me the season). Rendue à ses appareils les plus simples, dégagée de tout artifice, la musique devient un hymne à sa propre nature rythmique. Une force qui se déroule et qui, sous la contrainte d'une réduction à l'essentiel, se libère.

Obsessionnel, assurément, mais d'un autre genre aussi. Du genre à suivre — malgré les aléas des formations — une idée fixe. Comme cette insistance avec laquelle Gerry Fuchs revisite Synchronicity (I & II) de The Police. Avec Turing Machine, sur Zwei, c'était Synchronicity III. Sur Inventions for the new season, c'est Synchronicity IV. Manières de faire apparaître des filiations qui n'ont peut-être rien d'évident, mais qui pourtant structurent l'approche musicale d'un groupe, lui donnent une cohérence. Et, au-delà de tel ou tel groupe particulier, elles font d'un musicien quelqu'un qui suit une réelle trajectoire plutôt qu'un individu qui erre sans savoir où il va.

Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 31/03/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Reportage
(28/03/2007)
@ Batofar



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
sam. 22/09 - Chronique
Thalia Zedek Band - Fighting Season
mer. 19/09 - Blog
Cyesm - Minorities
ven. 14/09 - Chronique
Low - Double Negative
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters