Accueil | dMute

Kettel

: My Dogan



sortie : 2006
label : Sending Orbs
style : Happy IDM / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ My Dogan
02/ Dogan 9247
03/ Mauerbrecher
04/ Billiton Beruh With Cleo&Wouter
05/ Little Tongues
06/ Meeuwuh
07/ Halt Him
08/ Mannschaft
09/ Follow Me!
10/ Peeksje 1994
11/ Sekt I Sing
12/ Ok Norah
13/ Sylvia
14/ Afwezig
15/

Sur ses précédents essais, Kettel avait laissé entrevoir un vrai potentiel sans toutefois parvenir à faire l’unanimité. La raison de ce bilan mitigé? Des sorties tout à faits inégales, sur lesquelles on pouvait trouver aussi bien de véritables chefs d’œuvre que des morceaux sans intérêt... Dommage car si tous ses disques avaient été plus consistants et dans la lignée de ses meilleures productions, le jeune néerlandais serait déjà passé du statut d’espoir à celui d’artiste confirmé. Alors qu’en est-il aujourd’hui ? Est-ce que My Dogan va lui permettre de franchir ce pas? Est-ce enfin l’album de la maturité, de la confirmation? La réponse à la fin …

Dès l’entame du disque on est embarqué dans la galaxie Kettel . Sa musique respire l’enthousiasme et la joie entre mélodie sucrées, carillonnements intempestifs et beat sautillant. Mauerbrecher souligne par ailleurs combien l’artiste a été influencé par Plaid, rappelant un certain Last Remember Thing sur Rest Proof Clockwork. Breakbeats electronica vrillés, basses entortillées, mélodie entêtante, rythmique enjouée... la meilleure piste de l’album incontestablement. On retrouve cette influence sur Meeuwuh avec des sonorités cristallines proches de celles utilisées par les deux génies warpiens évoqués précédemment.

Vient alors le premier faux pas de notre ami batave : Halt Him. Ressurgissent alors ses vieux démons quant à l’indispensable régularité qui fait qu’un artiste est reconnu (ou pas…). Plage ambient syncopée, le morceau s’avère beaucoup trop long et on a l’impression que Kettel a cherché a meubler plus qu’autre chose. Halt him aurait d’ailleurs pu être un simple interlude sur n’importe quel album d'electronica similaire.

Heureusement la suite se veut plus réjouissante et on repart de plus belle avec un Manschaft flirtant délicieusement avec le son habituellement entendu du côté des Boards of Canada et surtout avec ce Follow Me! reprenant les recettes magiques des premiers morceaux : joie, rythme, légèreté… l’ajout de quelques notes de piano rend le tout irrésistiblement jazzy !

La fin de My Dogan se veut un poil moins joyeuse ; Sekt I Sing est plutôt réussi mais un brin répétitif et trop long. Sylvia trahit encore le goût de Kettel pour le label Warp avec une basse rappelant un certain Tom Jenkinson alias SquarepusherAfwezig rappelle Amon Tobin pour ses breakbeats ciselés en version happy bien sûr!

On touche alors au but, plus que deux tracks qui malheureusement ne concluront pas My Dogan comme on l’aurait souhaité. Encore deux pièces ambient sans grande saveur et beaucoup trop longues ; Choo Choo India se veut brumeux et mystérieux et l’on s’attend à ce qu’un rayon de soleil vienne dissiper le brouillard mais….rien. Enfin si He’s His Own Man n’avait pas été là, on n’aurait pas vu de différence tant il est inconsistant…

Pour conclure si My Dogan s’avère très agréable à écouter, il n’est pas encore l’album du sacre pour Kettel ; dommage car lorsqu’il ne joue pas les Brian Eno ou les Pan American en herbe, le pensionnaire de Sending Orbs peut composer une musique fine et enjouée, rythmée et mélodieuse… On aime également le côté naïf de ses productions, rappelant parfois Wagon Christ ou Mr Scruff ...Bref il y a du talent à revendre chez Raimer Eising, on l’a déjà dit, et même si My Dogan n’est pas aussi dense qu’espéré, parions que son prochain album sera le bon !

Chroniqué par Fabien
le 10/03/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Myam James Part 2
(2009)
Sending Orbs
IDM
Through Friendly Waters
(2005)
Sending Orbs
Electronica



1 commentaire

par Jafs (le 13/03/2007)
Kettel a certainement déjà atteint son apogée avec Volleyed Iron il me semble ?
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters