Accueil | dMute

Das Glow

: Weiss Gaz



sortie : 2006
label : Institubes
style : Electro / Techno / Trance

achat/téléchargement

Tracklist :
formater de la façon suivante :
01/ Cathédrale
02/ Weiss Gaz
03/ Vulcanice

Damien Granier, alias Das Glow la nouvelle signature d'Institubes (label que l'on ne présente plus, fondé par Teki Latex (TTC) et Tacteel (TTC, Fuckaloop)), sort un premier maxi de trés bonne facture intitulé Weiss Gaz, se plaçant bien au-dessus de ceux du jeune Surkin récente signature du label lui aussi. Il se démarque en effet d'eux par une production plus léchée et personnelle, ainsi que par des ambiances plus prenantes.

Weiss Gaz commence par le fabuleux Cathedrale. On est ici proche d'une techno aérienne avec des réminiscences electronica, minimale et transe que l'on retrouve entre autres dans les sorties du label Border Community en passe de devenir le son electro du moment (Minilogue, Extrawelt, Pantha du Prince, The Field, etc). Ce titre nous envoute avec sa ligne de basse qui monte, l'atmosphère céleste des nappes de synthé, ou encore ces glitchs organiques qui envahissent le corps pour soudain laisser place à un kick techno. On se met ainsi à danser en rêvant de toucher un jour les étoiles.
Changement de décor sur la face B avec Weiss Gaz qui donne son nom au maxi. Ici Das Glow nous offre une track plus brute et plus classique pouvant rappeler Daft Punk période Homework. Mais sa prod plus électro, plus numérique, le fait se demarquer d'une autre mouvance qui recherche un son crade en quête d'efficacité, en plagiant ce même Homework inlassablemant...
Le maxi se termine par le morceau Vulcanice, sorte de Hummer sonique qui devaste tout avec cette basse vombrissante et ces gimmicks hypnotiques, nous étouffant, nous privant d'air, pour mieux agir sur nos cerveaux. Un grand moment dancefloor donc.

Weiss Gaz nous rassure finalement un peu quant à la direction artisque du label Institubes qui commencait à se répéter et à en lasser certains, en révèlant un artiste aux sons bien à lui et aux influences maitriées. Das Glow marque donc son empreinte dans la galaxie techno, empreinte que l'on aimera suivre partout où elle se trouve.

Chroniqué par Paul
le 28/02/2007

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters