Accueil | dMute

Melatonine

: Décembre est un samedi



sortie : 2007
label : We Are Unique Records
style : Post-rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01. Janvier 00:00
02. Lons
03. Hurkst
04. Cette Fois Encore
05. v.o.
06. 180000 Terminaisons Nerveuses
07. Le Décompte
08. Rock Prog's
09. Les Artères Du Dimanche
10. Décembre Est Un Samedi
11. e.l.e.v.e.n

L’excellent trio messin (guitare, basse, batterie), est de retour sur le label Unique Records, trois ans après Les Environnements principaux, album de rock instrumental marquant, qui se frayait une voie entre un post rock cyclique (Slint, Mogwai) et des tensions noise.

Décembre est un samedi, troisième album du groupe, approfondit l’expérience sonore du précédent disque. Mais au rock instrumental poli aux effets électroniques discret du prédécesseur,  le groupe semble cette fois sans pour autant bousculer sa formule, privilégier un son plus brut et direct, mis en valeur par le précieux Gilles Deles aux manettes (producteur du brillant The John Venture sorti il y a peu sur le label).

L'album nous offre son ciel bas baudelairien menaçant, où dialoguent intensément les emballement rythmiques de la batterie et la respiration profonde de la basse, qui portent haut le lyrisme lancinant des guitares. Qu’on en juge par Hurkst, certainement la pièce maîtresse du disque,  et sa cavalcade western effrénée (la guitare qui ouvre le morceau ne laisse aucun doute). Rock prog’s, découvert live lors de la soirée anniversaire du label à la flèche d’or, est l’un des autres fleurons de cet album ; son accroche midtempo faussement tranquille au delay entêtant, n’est que le prélude, comme souvent, à un dérèglement étourdissant.

Là où certains éprouvent l’endurance de l’auditeur, singeant les maîtres du genre avec des compositions interminables, répétant leurs motifs ad nauseam, Melatonine a l’intelligence de la concision, d’une compacité qui met en valeur le caractère éminemment dynamique de ses morceaux.
Dynamique en son core, Décembre est un samedi est un album de post-rock dépressionnaire, de rock bruitiste qui ne force pas sa nature cyclothymique. Melatonine nous épargne contrairement à d’autres la grandiloquence qui tourne à vide, plus enclin aux climats subtils qu’aux paysages monumentaux inaccessibles.

Le trio ne surjoue jamais le post-rock, mais le rejoue à sa façon, misant sur l’intensité combinée des trois instruments, qui trouvent ici, à travers des alliages sonores puissants, un équilibre nouveau.  



Chroniqué par Imogen
le 11/02/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Les environnements principaux
(2003)
We Are Unique Records
Post-rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters