Accueil | dMute

Tycho

: Past is Prologue



sortie : 2006
label : Merck
style : Electronica / Ambient

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ From Home
02/ Sunrise Projector
03/ Dictaphone's Lament
04/ PBS
05/ Send And Receive
06/ Brother
07/ A Circular Reeducation
08/ Past Is Prologue
09/ Cloud Generator
10/ The Disconnect
11/ A Circular Reeducation (Dusty Brown Remix)

Boards of Canada cessera-t-il un jour de faire des émules et de générer des avatars ?

Music has the right to children est sorti (ne faudrait-il pas dire a été proclamé, voire révélé ?) il y a bientôt dix ans et fait aujourd’hui figure de manifeste, perpétuelle source d’inspiration pour les producteurs de musiques électroniques. Certains s’agacent des références récurrentes à l’œuvre des frères Sandison dans la production contemporaine. Il est vrai que ce syndrome prend parfois des tournures déconcertantes. C’est probablement le duo lillois Principles of Geometry qui a poussé le plus loin cette logique : non contents de développer avec leur album éponyme (qui soit dit en passant est tout à fait recommandable) un son et une esthétique évoquant clairement l’univers boardsien (pardonnez le néologisme), ils ont choisi un pseudonyme qui rappelle étrangement l’omniprésence des mathématiques dans la musique de BOC. Music is Math affirmaient-ils dans Geogaddi.

Mais alors que les deux écossais peinent désormais à retrouver l’alchimie de leurs débuts, leurs rejetons en seraient-ils capables ? C’est clairement ce défi que Tycho, aka Scott Hansen, avait entendu relever avec Sunrise Projector sorti en 2005 sur Gammaphone. Merck nous propose aujourd’hui une version rafraîchie de cet album, rebaptisé Past is Prologue pour l’occasion. La pochette a été légèrement retravaillée, les morceaux remasterisés et quatre titres inédits, dont deux remixes, ont été intégrés. On retrouve donc à l’écoute de ce disque la conjugaison des éléments qui ont fait le succès de BOC.

D’abord un son de synthétiseur, si particulier, qui donne une couleur enfantine et nostalgique aux compositions. Ensuite un beat hip hop, assez lent, même si l’Américain explore parfois d’autres structures rythmiques, à l’instar des morceaux Past is Prologue ou Cloud Generator. Il faut enfin mentionner l’usage de voix le plus souvent féminines, toujours oniriques et éthérées. Les remixes proposés sont de très bonne facture, notamment celui de Nautilis (Malcolm Kipe), autre artiste de l’écurie Merck qui officie ici dans un registre electronica teintée de hip hop dans lequel il excelle.

L’écoute de cet album est indéniablement grisante. On formulera bien sûr un regret évident, celui du manque de nouveauté, l’absence de prise de risque. Il ne faudrait cependant pas sacrifier un très bel album sur l’autel de la sacro-sainte innovation ; alors ne boudons pas notre plaisir et disons le franchement : les titres réunis ici ont le mérite de susciter des sensations – notamment une certaine mélancolie - que BOC ne sont pas parvenus à faire naître avec The Campfire Headphase. Reste donc à espérer que, comme le laisse augurer le titre du disque, le passé n’est pour Scott Hansen que le prologue et qu’il saura à l’avenir mettre son incontestable talent au profit de réalisations plus personnelles.

Chroniqué par Johann
le 11/01/2007

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Blog
Mash-up
#5 Tychron Family - When I Was Montana
Dive
(2011)
Ghostly International
Electronica / Ambient / Chillwave / Downtempo



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters