Accueil | dMute

The Album Leaf

: Into the Blue Again



sortie : 2006
label : Sub Pop
style : Post-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Light
02/ Always For You
03/ Shine
04/ Writings on the Wall
05/ Red-Eye
06/ See in You
07/ Into the Sea
08/ Wherever I Go
09/ Wishful Thinking
10/ Broken Arrow

Jimmy LaValle, aka The Album Leaf, avait un sacré pari à relever : confirmer tout le bien que l’on pensait de lui et égaler – au moins – l’excellent In a Safe Place. Et en solo ce coup-ci, puisque la seule collaboration est signée Paul Jenkins, qui a co-écrit deux textes et prête sa voix sur Wherever I Go. Pari tenu ?

Une première écoute de l’album, même rapide, nous dit beaucoup de ce qu’est Into the Blue Again : la lecture en est facile et la patte de LaValle reconnaissable entre toutes. En d’autres termes, nous n’apprenons pas grand chose. LaValle n’a semble-t-il pas pris beaucoup de risque et a décliné sur dix nouveaux titres ce qu’il avait rapporté d’Islande, deux ans auparavant. Nous sommes donc contraints de juger l’album à l’aune du précédent. Exercice de lecture comparée en somme.

Et dans le détail, cela ne trompe pas. Son retour dans le grand bleu n’est qu’une poursuite de cet endroit sûr et tranquille qu’il avait découvert. Into the Light est un tout petit Twenty Two Fourteen, quand Always For You n’est qu’une resucée d’On Your Way. Le titre Into the Sea semble même une pâle copie de The Outer Banks pour lequel la collaboration de Gyda Valtysdottirde (Múm) fut indéniablement bénéfique. Heureusement, l’apparition des cordes nous sauve – in extremis – de l’ennui.

Et ce sentiment général perdure écoute après écoute. Si l’opus n’est pas mauvais, l’ensemble est un appauvrissement général de ce à quoi il nous avait habitué. Les mélodies sont grossièrement les mêmes, l’instrumentation en tout point semblable, manque seulement ces petites touches habiles et futées qui faisaient toute la force d’In a Safe Place.

Cela vaut également pour la voix : Jimmy LaValle s’est longtemps refusé à faire entendre la sienne. Seuls les Islandais avaient réussi à le désinhiber sur quelques titres du précédent opus. Qui plus est, sa voix était alors confinée au murmure ou aux "backing vocals" et cela lui allait indéniablement très bien. On aurait préféré ici qu’il retrouve cette candeur, cette timidité, et qu’il ne se risque pas à assumer un rôle de première voix. C’était loin d’être indispensable.

Enfin, il serait juste d’admettre que produire coup sur coup deux véritables perles est chose rare. Et qu’après un petit coup de génie comme In a Safe Place, le talent peut se reposer. L’idée sourd tout de même que Jimmy LaValle brille davantage en bonne compagnie que lâché seul, dans un grand bleu peut-être trop grand pour lui.

Chroniqué par Igor
le 14/11/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Seal Beach EP
(2001)
City Slang
Electronica / Ambient
In a Safe Place
(2004)
City Slang
Post-pop



2 commentaires
http://www.myspace.com/vinc2
par Vinc2 (le 16/10/2008)
Cette chronique résume précisément et exactement ce que je pense de cet album. Les passages chantés par LaValle sont ridicules sur cet opus, alors qu'ils s'intrégraient magnifiquement aux morceaux sur In A Safe Place. Heureusement, il reste quelques perles comme Wherever I GO (malgré le chant), Shine et le sublime et automnal Wishful Thinking.

par dClem (le 16/11/2006)
Je suis content de lire ça, ou devrais-je vraiment dire ça? J'aurais préféré qu'il continue dans la même lignée mais difficile quand on a placé la barre aussi haut dès le début.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, je serais même allé jusqu'à dire que c'est comme si Lavalle avait récupéré les chutes de son premier album pour en faire un second. In a safe place est un des albums qui m'a le plus marqué l'année passée et j'attendais beaucoup de ce deuxième opus.

Esperons pour la suite...
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters