Accueil | dMute

Lilea Narrative

: Nouvelle Chair



sortie : 2006
label : Purée Noire
style : Abstract Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Wagon du vice
02/ Desir urbain
03/ La femme au lait noir
04/ Buffalos Stance
05/ Station des enfants-cages
06/ Larmes égales
07/ I.C.U.
08/ Comptine des caves
09/ Le songe du clown
10/ Machoire cut
11/ La ruée vers l'ours
12/ La petite bou

Lilea Narrative, co fondateur du micro label caennais Purée Noire, poursuit la consolidation de sa structure en ajoutant une ligne au catalogue. Nouvelle Chair, nouvel opus après Bruit de branche morte rompue entre des serviettes mouillées délaisse la partie ambiant pour se focaliser sur l'abstract hip-hop effleuré dans le side project et se singularise sur ce créneau par une inhabituelle densité. L'utilisation constante d'extraits vocaux tirés à droite à gauche colore un album construit sur un énorme travail de sampling à la manière, en étirant les références, d'un Doctor Flake ou d'un Wax Tailor. Plus puissant, plus sombre cependant, aux références assumés d'un abstract hip-hop étiqueté Lex, Def Jux ou Anticon, mais aussi intensément mélodique, Nouvelle Chair joue sur plusieurs tableaux et affiche une maitrise quasi totale de son univers.


Rendu organique via ses interludes cinématiques et ses interjections récurrentes, cet opus outrepasse l'imagerie musicale froide ou violente que ses sonorités nues véhiculeraient. Il projette musicalement un diaporama complexe qui finit par s'inscrire en persistance rétinienne, sorte de mise en forme visuelle immédiate d'un univers sonore décortiqué puis réassemblé.


"This is dedicated to the hiphop dreamers".


De Wagon du vice à La femme au lait noir s'opère une montée en puissance dans l'accélération du beat, sa puissance et sa destructuration aux frontières du bruitisme pour amener l'auditeur vers le sas de dépressurisation qu'est Buffalos Stance, premier des trois featurings qui agrémentent un album initialement prévu entièrement instrumental. C'est Tes qui y apporte sa collaboration et dépose sur une délicate boucle de piano, d'abord maltraitée par des scratchs puis porté par un beat lourd, la présence et la perfection de flow qu'on lui connait. Des featurings d'ailleurs parfaitement positionnés qui contribuent à assurer une belle homogénéité à un album qui ne connait ni vide ni scorie majeure. Mutha intervient quant à lui sur I.C.U. et pose un flow rond sur une prod qui balance constamment entre violence et melodie et finit par déchirer sa partition à grand coup de scratchs. Quant à Cow Boy sur Machoire Cut on ne saurait ne pas apprécier l'hommage anticonien rendu. Accompagné de Lilea himself en clone vocal de Dose One, les deux compères récupèrent une prod léchée et plus instrumentale que jamais pour produire un abstract hip-hop s'achevant en coup de poing.


Agrémenté de tracks bipolaires (Station des enfants cages), lancinantes (Comptine des caves), torturées (Le songe du clown) ou destructrices (Larmes égales), Nouvelle Chair contient la puissance et la consistance nécessaires souvent absentes des productions abstract ou electro/hip-hop. Une écoute rendue aisée par l'imagerie omniprésente et addictive par sa richesse et son foisonnement. Une belle découverte donc, d'une entité aux multiples casquettes et d'un collectif aux multiples inspirations.



Chroniqué par Demokrite
le 07/11/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Bruit de branche morte rompue entre des serviettes mouillées
(2006)
Purée Noire
Ambient



5 commentaires

par arnaud (le 11/02/2010)
quelqu'un saurait d'où vient la phrase "dedicated to the hiphop dreamers", citée dans cet article et que l'on entend sur le "where's my heart's at" de wax tailor ?
sample ou paroles originales du titre de wax tailor ?

par Anna (le 14/04/2009)
J'ai decouvert en empruntant des cd au hasard ds une médiathèque et.. Waw! J'suis restée scotchée.. Magnifique, tout simplement.

par Dora The Explorer (le 25/03/2008)
Humm... Que dire?
Ravi de voir par hasard qu'il se produisait dans ma ville, gratuitement, j'y suis allé et ai pu lui acheter un CD et taper une (micro) discut'. Sympa et bonne musique, avec des boucles de pianos et des samples vocaux "mélancoliques" (a 20 dollar bill?)ou au contraire violents (BASTARD!!! ?.
D'après ce qu'il en dit, la "japonaise qui crie" est tirée du film "De battre mon coeur s'est arrêté".
Voilà voilà, bonne écoute...

par Ronchhon (le 08/11/2006)
Cette chronique donne vraiment envie, après avoir récemment assisté à un concert je crois que je ne voulais pas en entendre moins... les featurings me mettent sur le cul... j'évoque même pas l'artwork... bravo Purée Noire
http://dmute.net
par meza (le 07/11/2006)
A considérer comme un complétement d'information, je vous informe par le présent commentaire que des titres de "Nouvelle Chair" sont en écoute sur le site de Lilea Narrative (en cliquant sur la vulve). Ici : http://pureenoire.free.fr/lilea-narrative/

mes respects
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters