Accueil | dMute

Zucchini Drive

: Being Kurtwood



sortie : 2006
label : 2nd Rec
style : Abstract hip-hop / electro

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Painting Things In Harsh Colours
02/ Sombre City (feat. Markus Acher)
03/ Easy Tiger (feat. Bleubird)
04/ Knucklesandwich
05/ 1000 Streets Beneath The Sky
06/ Vagabondage
07/ Earth To Kurtwood
08/ Banned From Poland
09/ Bonafied Gamb

Zucchini Drive est le fruit de la deuxième collaboration entre Marcus des Stacs of Stamina et Siaz des Cavement Speak. Après un Vikings and Waffles passé inapercu il y a trois ans, les deux compères nous reviennent en invitant un parterre de producteurs de talent. A ce décrassage en profondeur de l'underground hiphop européen sont en effet conviés outre Alias (Anticon) et Markus Acher (Notwist, Lali Puna) qu'on ne présente plus, Giardini di Miro (l'excellente découverte post-rock transalpine), trois membres de l'écurie electro/pop Morr (B.Fleischmann, Populous, Styrofoam) et Lord Grunge de Grand Buffet. Décrassage ou remodelage, expérimentation ou changement de direction ? Il est vrai qu'on ne sait plus vraiment si l'on doit encore classifier, se perdre dans les méandres d'une taxinomie bien trop mouvante et souvent totalement rejetée par les acteurs de la scène eux-mêmes. Par facilité, on appelera ça du post-hop, terme générique augurant d'un futur incertain.

A la croisée des chemins entre hiphop, où le rap partage sa place avec le chant, post-rock et electronica, Being Kurtwood offre à l'auditeur la synthèse réussie d'une émulation bienvenue. De Painting Things in Harsh Colours à Good Music & Indian Food, les deux Mc's se passent le mic avec brio avec des incursions au chant assez réussies de la part de Marcus que Siaz complète de belle façon avec un flow plus haché, plus violent. Rejoint par Bleubird sur Easy Tiger, l'entente des trois Mc's déjà éprouvée avec la formation Gunporn s'exprime parfaitement sur cette track produite par Grand Buffet. Résolument hiphop donc comme sur Easy Tiger ou Bonafield Gambler produite par Alias, mais aussi teintée d'electro-pop sur Sombre City produite et accompagnée au chant par Markus Acher, ou proche de la balade trip-hop sur la production de Populous, Being Kurtwood se veut résolument hétérogène. On ne sait jamais vraiment sur quelle surprise s'ouvrira la piste suivante et au final on se rend compte qu'il importe peu. Les qualités de production de cet opus sont en effet telles qu'à l'irréprochabilité musicale s'adjoint souvent une très belle prestation vocale. Earth to Kurtwood produite par Kaeoflux offre par exemple un très beau départ à Marcus bien soutenu par Sias sur fond d'electro-pop indé alors que 1000 Streets Beneath The Sky s'apparente plus à de l'Anticon surdopé, à la manière de Deep Puddle Dynamics. Ajoutons à cela les très belles prestations que sont Vagabondages et Banned from Poland où l'on sent pregnante la touche Morr et l'on obtient un album complet.

Complet et pourtant inclassable, hétérogène mais articulé, Being Kurtwood est surtout une lettre ouverte et inachevée, un appel à la collaboration et à la réunion de talents divers. Le travail avait été engagé par 13 & God pour exemple, il est toujours en cours, on ne peut que s'en réjouir.


Chroniqué par Demokrite
le 02/10/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters