Accueil | dMute

13 & God

: 13 & God



sortie : 2005
label : anticon.
style : Electro / Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Low Heaven
02/ Men of Station
03/ Ghostwork
04/ Perfect Speed
05/ Afterclap
06/ Soft Atlas
07/ Tin Strong
08/ If
09/ Superman on Ice
10/ Walk

13 & God, Notwist et Themselves, où l'improbable rencontre de l'Electro-pop et du Hip-hop. Improbable ? Non, tant les deux formations possèdent une vision similaire de ce qu'est la production musicale actuelle. Déjà en collaboration sur l'excellent The No Music of Aiff's… The No Music Remixed sorti en 2003, avec le titre Out In The Open, on pouvait pressentir ce que les deux formations avaient en commun. C'est d'une même famille musicale qu'il s'agit, axant leurs productions sur l'expérimentation, transformant un studio en laboratoire, dégageant d'une variété d'influences des sonorités pures et glissantes teintées de mélancolie, portées par des textes tristement réalistes. Une vision commune du monde et de la musique en quelques sortes.

Themselves alias Jel et le prolifique Dose One, figures de proue de l'excellent label Anticon avec Alias et Sole, sont installés, depuis maintenant quelques années, sur les bancs d'honneur d'une tribune Hip-hop acide, désenchantée, mais incroyablement ouverte sur le plan musical. Les collaborations multiples des deux compères en sont la preuve et leur apport aux bases de l'Electro Hip-hop actuel est indéniable
A leur côté, The Notwist peut se prévaloir d'un éclectisme musical tout aussi intense. Passant de la scène Punk-rock active, à l'Indie-pop, puis à l'Electro-pop (sous l'influence de Console ayant rejoint le groupe en 1997), le quatuor bavarois joue de sa diversité et mêle à un son blafard mais infiniment riche, la voix doucereuse de Markus Acher (membre également de Lali Puna).

Ainsi annoncée, on attendait impatiemment cette collaboration. Et le résultat est à la hauteur, largement même. L'album qui s'ouvre sur Low Heaven déstabilise, la piste paraît comme scindée en deux. Ouverte par Themselves et conclue par Notwist, elle marque la collaboration : il y a Notwist ET Themselves. L'album est construit, maîtrisé. Si Men of station est un chef d'œuvre d'electro-pop portée par la voix envoûtante de Markus Acher, Ghostwork est un véritable plébiscite "Anticonien", où Dose One et Jel font preuve de leur talent. Les bases sont posées. Sur Perfect Speed, Jel et Console s'en donnent à cœur joie, fusion parfaite qui s'ouvre alors sur ce qu'est vraiment 13 & God : After Clap. Condensé de savoir faire, Jel et Console aux manettes, Dose one et Markus Acher aux voix, le résultat est improbable, symbiosé, unique. On reste alors bercé jusqu'à la fin de l'album par cette alliance spectrale, où le savoir faire Hip-hop des membres d'Anticon côtoie parfaitement la maîtrise instrumentale des membres de Notwist. Une ambiance incomparable, qui frappe par sa complicité musicale, voire sa complémentarité.

Une réelle réussite, de celles qui présagent un avenir musical toujours plus riche.

Chroniqué par Demokrite
le 20/09/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Reportage
(21/05/2011)
@ Maroquinerie



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters