Accueil | dMute

Yeah Yeah Yeahs

: Show Your Bones



sortie : 2006
label : AZ
style : Rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Gold Lion
02/ Way Out
03/ Fancy
04/ Phenomena
05/ Honeybear
06/ Cheated Hearts
07/ Dudley
08/ Mysteries
09/ The Sweets
10/ Warrior
11/ Turn Into

Show Your Bones est un album de rock de 2006, de nature à – comme tous ses congénères depuis quelques années – susciter le débat sur la rémanence du rock, la question de son actualité, toujours plus pressante pour un public qui fait du rock un ensemble homogène, uniformément référencé, et, partant, forcément passéiste. On pourra se demander dans quelle mesure cette conception d’un anachronisme de principe de la musique rock (le plus souvent mise en regard de l’électro ou du hip-hop) est, au-delà de l’explication générationnelle naïve, en accord avec les caractères les plus fondamentaux de la musique pop, entendue au sens le plus général.

De fait, en 2003, les Yeah Yeah Yeahs livraient un album de rock garage, le sauvage Fever to Tell, album forcément référencé donc, mais pourtant éminemment personnel et férocement efficace (peut-être parce que faire du rock garage à New York est aussi naturel que de faire du flamenco en Andalousie). Toujours aussi incisif, Show Your Bones délivre une musique plus ajourée, à l’ossature mélodique plus tranchée, servie par le chant sensuel et/ou rageur de Karen O. qui décline l’album sur le mode charnel du rock féminin.

Show Your Bones n’est pas, loin s’en faut, l’album du renouvellement du rock, et ne se préoccupe pas de se situer en dehors ou au-delà de celui-ci pour offrir un gage de sa valeur et de sa pertinence. Non, les Yeah Yeah Yeahs n’ont pas eu besoin de sortir du rock, ils avancent une élégante qualité d’écriture (pop-) rock, une production énergique, précise et concise alliées à des qualités radiophoniques instantanées comme expression de l’actualité de cette musique. L’album recèle en effet de perles d’immédiateté et d’efficacité (Gold Lion, Way out, Phenomena, Honeybear, Cheated Hearts, The Sweets), qui sont – ou devraient être – les premiers critères d’évaluation d’une quelconque pertinence dans le domaine des musiques populaires, loin des considérations générales évoquées plus haut. A côté de ces morceaux gracieux et emportés, qui éprouvent la nuque et le bassin, la seconde partie de l’album présente quelques pièces (relativement) plus intimistes, qui ne délaissent pas pour autant l’élégance et l’énergie.

Show Your Bones n’est pas un album "attachant" (quelle hideuse expression !), mais un album entraînant ; il ne jalonnera certainement pas l’histoire du rock, mais ce n’est pas le plus important : on se laissera simplement entraîner et séduire, avant de revenir, dans le futur, puiser de temps à autres un peu de sa fraîcheur.

Chroniqué par Shoegazer
le 31/08/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 17/12 - Chronique
Saba - CARE FOR ME
mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters