Accueil | dMute

Midlake

: The Trials of Van Occupanther



sortie : 2006
label : Bella Union
style : Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Roscoe
02/ Bandits
03/ Head Home
04/ Van Occupanther
05/ Young Bride
06/ Branches
07/ In This Camp
08/ We Gathered in Spring
09/ It Covers the Hillside
10/ Chasing After Deer
11/ You Never Arrived

Midlake avait séduit il y a deux ans avec son premier album, Banman and Slivercock. Les Texans avaient séduit mais pas convaincu, car si ce premier long-format était aussi mignon que bourré de fantaisie, il manquait un peu de caractère. A l'époque, nous leur reprochions de serrer d'un peu trop près leurs modèles. Il sera difficile de formuler le même reproche à propos de The Trials of Van Occupanther.

Midlake a trouvé sa voie, sa propre voie, à distance respectable de Grandaddy et de The Flaming Lips. Mais The Trials of Van Occupanther n'en est pas pour autant une œuvre amnésique. Elle trouve son fondement dans ce que la pop a fait de plus intemporel. On songe aux Beatles et aux Pink Floyd des débuts, aux Beach Boys de Pet Sound aussi, à la pop de la fin des années 1960 en général. Midlake soigne ses effets, son son lo-fi, délicatement rétro – évidemment. D'harmonies vocales ensorcelantes en orchestrations magnifiques – les cordes et les bois remplacent ici les synthés de Banman and Slivercock –, le groupe sort le grand jeu et nous en met plein les oreilles. Les compositions sont léchées, les mélodies d'une élégance recherchée. Tout cela a un petit air de perfection.

De ce point de vue, The Trials of Van Occupanther a toutes les qualités du chef d'œuvre, cet ouvrage de grande facture que les compagnons devaient réaliser pour passer maître. Et c'est peut-être de là que vient le problème. A trop jouer dans les règles de l'art, Tim Smith et sa bande peinent à s'affranchir des canons établis. Qualifier leur musique d'académique serait une exagération fallacieuse, mais l'idée est là. Aussi remarquable soit-il par sa maîtrise du genre, ce deuxième album surprend peu et, par suite, séduit moins qu'il ne convainc.

Il faudrait néanmoins être sourd pour ne reconnaître aucun talent à Midlake. Et il ne manque finalement pas grand-chose pour faire de The Trials of Van Occupanther un grand album. Restent de magnifiques morceaux aux ambiances attristées, portés par la voix plaintive de Tim Smith, qui évoque celle de Thom Yorke. The Trials of Van Occupanther cultive la douceur et la rêverie mélancolique, sans pour autant délaisser la force et l'énergie, les percussions et les guitares électriques n'hésitant pas à passer devant le chant et le piano. Ces onze pop songs sont une brillante démonstration de savoir-faire.

Chroniqué par dfghfgh
le 01/08/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Bamnan and Slivercork
(2004)
Bella Union
Pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters