Accueil | dMute

Jasper TX

: I'll be long gone before my light reaches you



sortie : 2005
label : Lampse
style : Post-rock / Ambiant

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Blown out to sea,
I'm never coming back
2/ Braille
3/ Letting go (the world is coming to an end)
4/ Help them die
5/ Rounds
6/ My heart is broken, I've lost my way
7/ All those broken birds singing Winter into Spring



Lampse, label suédois de musiques novatrices et audacieuses, présente cette année un panel d’artistes dont l’effet ressemble à celui d’une re-découverte totale du monde des sons. Jasper TX, alias Dag Rosenqvist, et son premier album, I’ll be gone before my light reaches you, en appelle à écouter sa musique comme on écoute les bruits de l’intérieur de son corps dans une chambre sourde.

Plongé d’emblée dans une nappe de souffle chuintant, on perçoit le rapport aux instruments comme très lointain. Il s’agit en effet de faire comme si chaque timbre était entendu pour la première fois, en enveloppant les évolutions mélodiques dans une respiration quasiment indissociable du corps qui perçoit la musique. Le thème répétitif à la guitare, très serein, creuse à chaque fois la régularité d’une forme de vitalité qui a pour première particularité de s’étendre sans discontinuer dans le temps, et pourtant de varier en même temps à l’infini. Les bruits de fond du micro, augmentés de manière à faire le cadre de toute la progression musicale, se mèlent à tel point avec le corps qui perçoit, qu’on finit par avoir l’impression que c’est le bruit de la salive qu’on avale, dans l’étonnement d’une musique qui rend mon corps sonore. Les phases d’intro sont remplies de ces bruits que d’habitude on considère comme polluant le silence. Les distorsions sont extrêmes, agressives, les sons sont à l’image de la diversité des affections possibles du corps, tant dans l’agréable que dans le difficilement supportable. Ainsi, Jasper TX nous fait osciller entre le plaisir et la douleur, en supportant ces variations de plans de guitare spatialisés, qui font comme de grandes inspirations devant l’horizon infini de la pure sensation d’être en vie.

D’une certaine manière, les bruits qui constituent le fond sonore creusent dans le corps un tunnel, qui permet à la mélodie de s’incorporer véritablement au corps. Ainsi cette musique s’impose comme une expression de l’intérieur, elle s’immisce en nous de manière incoercible, à tel point que quand elle s’arrête… On éprouve de la douleur, comme si le tunnel se vidait tout d’un coup de quelque chose d’étranger, qui faisait violence à l’intériorité, et qui a réussi à se fondre avec elle suffisamment vite pour qu’on en ressente un manque, lorsqu’elle cesse.

Jasper TX, tombé dans la marmite des sons quand il était petit, d’abord avec une basse, ensuite avec un quatre-pistes, et finalement un diplôme d’ingénieur-son, présente ici un monde très personnel, mélancolique, qui n’en finit pas de prendre des formes diverses au fur et à mesure des écoutes et des mélanges de cette lo-fi minimaliste avec le corps de l’auditeur.

Chroniqué par Lou
le 04/06/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters