Accueil | dMute

Alaska Pipeline

: Que sais-je



sortie : 2005
label : Autoproduit
style : Post rock / Free Jazz

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Jeff Goldblum
2/ Rather die than write the lyrics
3/ Free 12" rythm

La musique la plus enthousiasmante est peut-être celle qui allie savamment et sans artifice plusieurs styles, au sein d’un univers auquel on adhère par une impression mitigée, oscillant entre le connu rassurant et l’expérimentation vers laquelle on nous entraîne. C’est comme être sur un chemin qu’on a déjà emprunté et y découvrir des détails qu’on n’avait jamais encore remarqués.
Le cheminement que propose Alaska Pipeline est très rapide. Ce premier EP, Que sais-je, nous donne en tout et pour tout huit minutes trente pour nous faire une idée… Et malgré le sentiment de frustration occasionné par la condensation du plaisir offert, renforcé par une récurrente tendance à ne pas effectivement conclure ses morceaux, mais à les achever de manière abrupte et déconcertante – peut-être est-ce un concept – on sent dans ce groupe une inspiration singulière, et qui veut se communiquer.
Ce trio de Rouen, anciennement connu sous le nom de The Last Day Of Icarus, qui affirme explicitement sa filiation par rapport à Karaté, renonce à la mélancolie de son disque de 2005 pour s’affirmer avec polyvalence dans son nouvel EP. En effet, pendant le cours temps de l’écoute, on est projeté tour à tour dans de savantes édifications jazz, des légèretés pop, puis des explosions hard rock électrisantes au possible. Serait-ce un symptôme d’incapacité à trouver leur style ? Au contraire ! Alaska Pipeline consomme avec audace la nécessaire polyvalence musicale qu’on se doit dans la musique moderne, et se taille son propre costume post-rock, en suivant une impulsion à laquelle on ne cesse d’adhérer tout au long de l’écoute.
Autoproduction d’une qualité non négligeable, cet EP prometteur d’Alaska Pipeline, en téléchargement libre sur leur site, propose un univers en mosaïque qu’on attend de voir s’épanouir dans une dimension temporelle plus vaste…


Chroniqué par Lou
le 10/05/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Master of puppets
(2011)
We are the robots !
Rock
Alaska Pipeline
(2007)
Bolton Wonderland Records
Math-Rock / Rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters