Accueil | dMute

DJ/Rupture

: Low Income Tomorrowland



sortie : 2005
label : Tax records
style : Grime / Breakcore / Crunk / Reggae

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Filastine - Judas Goat (Featuring Dead Prez : Hip Hop)
Featuring - dead prez
02/M.I.A. - Pull Up The People (East Connection We're Ready-Devil Mix)
Remix - East Connection
03/Crime Mob - Stilletos Pandoras Box 2
04/DJ Class - Tear T

Diffusé par le label Tax Records avec l'aide du distributeur La Baleine, ce Low Income Tomorrowland (auquel s'ajoutent 90 minutes de mix pour une radio allemande au format mp3) est marqué d'une mention "kopying kills kapitalism" accompagné d'une figure du Klu Klux Klan. Auditeurs, soyez alertés : les intentions subversives du DJ ne se limitent pas au packaging et investissent directement l'espace sonore et festif.

N'en déplaise aux tenants d'une progression binaire des courants musicaux (réaction à une tradition qui finit par devenir le nouvel ordre établi avant d'être lui-même bouleversé, etc.), ces temps-ci les decks brûlent de tous les feux. Le crunk porte à incandescence les breaks diggés par DJ Shadow sur son mix Funky Skunk, et pour ce qui nous intéresse, Dj Rupture refuse toujours de se laisser réléguer dans une niche strictly breakcore avec un Low Income Tomorrowland tout autant imbibé de riddims des rues jamaïcaines que des gimmicks des clubs sud-américains.

Comprenez que notre homme n''hésite pas à laisser converger les rappeurs enragés de Dead Prez avec les samples criards de Filastine, enchaîner au sniper avec M.I.A remixée par la référence grime D'Explicit, et balancer Crime Mob comme un coktail molotov pour dégager le passage. Après ça, il ne se préoccupe plus des dégats collateraux, cherche directement la confrontation et fait s'affoler les sirènes avec l'anthem hémoragique de Dj Class, Tear the club up. Les programmations rythmiques s'accélèrent et se prennent des murs avec Bong-Ra, on ne compte plus les blessés. Quand David Banner arrive avec son Crunk it up, c'est déjà trop tard, les poumons ont craché leurs derniers goudrons en reprenant le slogan de Jahba "Bush is a pussycloth", Team Shadetek titube en toussant, et Tracy Chapman finit par s'incruster au micro, vidant aussitôt la piste.

On remercie le fameux blog lemon-red.org d'avoir invité Dj Rupture a allumer ses trois platines de son éclectisme ravageur qui en cumulant rap UK & US, vibes asian & reggae et électronique extrême, finit par donner lieu à une invraisemblable montée de fièvre.

Chroniqué par Guillaume
le 02/04/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Minesweeper Suite
(2002)
Tigerbeat6
Breakbeat/ragga/soul/abstract hiphop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
sam. 19/10 - Blog
The Blue Nile - Hats (1989)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters