Accueil | dMute

Manjul

: Faso Kanou



sortie : 2005
label : Humble ark recordings
style : Dub roots

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Faso Kanou (extended version)
02/African Glorious Kings - Mandjul
03/Beki Miri, reggae version (extended mix) feat.Amabou & Mariam
04/Independ Dance
05/Adama Den
06/Any wich way (freedom must come)
07/Haille Sellassie I fasa
08/Africa is callin

Avec cet opus, les langues médisantes peuvent ravaler leurs mauvaises paroles. La présence en featuring sur une des tracks des maliens d’Amadou et Mariam peut vous surprendre, vous faire fuir ; et bien vous auriez bien tort. La très nette influence africaine de Faso Kanou prend racine dans l’amour qu’a le globe-trotter parisien pour ce continent, où il est d’ailleurs installé, et plus précisément au Mali.

Il exprime cet attachement pour ces terres en élaborant un album roots, respectueux du folklore et en harmonie avec les convictions qu’un rasta peut avoir en s’installant en Afrique. Faso Kanou est une sorte d’essence prenant source à la confluence du dub et du reggae.
Connu pour jouer avec Tiken Jah Fakoli, Manjul élabore ses morceaux dans la pure tradition en mélangeant savamment les instruments africains maliens (kora, le n’goni ou la flûte), claviers, basse et l’ensemble des techniques dubstyle. Quinze titres alternant roots reggae classique (beki meri et le chant d’Amadou et Mariam, St leu – bamako, Tiken Jah Fakoly sur fanga den), à des dub roots racés (adama den, jah provide), en passant par une ballade world music (haile selassie i fasa accompagné de la petite Niaralé), pour introduire ou conclure sur des dub plus moderne (faso kanou ou Abarka Jah).

Cette richesse n’en dénigre pas moins la qualité de la production qui se veut originale, fraîche, agréable à écouter. Il est si rare d’écouter du dub africain qu’il serait fort dommage d’en faire l’impasse. Manjul, dans la discrétion et dans son cheminement spirituel, a réussi son pari de montrer que le style jamaïcain peut voyager, s'exporter dans des cultures, aussi chaudes, mais différentes.
Et pour couronner le tout, cet album rentre dans une série appelée Dub to Mali ; le deuxième volume est déjà en route !


Chroniqué par Kiteklat
le 01/03/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters