Accueil | dMute

Spontane

: God is dead in good luck city



sortie : 2006
label : Dad Records
style : Hip-hop / Jazz / Punk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Nucleus (the day is finally here)
02/ No Rules On The Radio
03/ Akninganing
04/ Cockroach Suicidal Dive
05/ Boom Mic
06/ Pain In My Pocket
07/ The Lonely Robot(Downloading)
08/ Monsieur Patrick
09/ MotoPsycho
10/ The Weedman
11/ Kusturica
1

Première signature du tout jeune label Dad records, Spontane n’est pourtant pas un groupe sans expérience, puisque la formation franco-américaine a l’habitude de se produire dans les salles new-yorkaises, côtoyant Roots Manuva, Dr Israël ou encore Antibalas (dont le clavier faisait parti).
Big Apple, ville pluriculturelle, a sans doute dû influencer le son aux multiples facettes de Spontane. En effet, qu’il s’agisse de la pochette ou de la musique elle-même, God is Dead in a Good Lucky City est un collage un peu bordélique d’influences diverses:du hip-hop, du punk , de l‘electro, du funk, du jazz le tout soutenu par un flow ultra speedé.

New-York, du hip-hop, du punk, des basses grooves, le rapprochement avec les Beastie Boys, peut être tentant mais trop réducteur (pour ne pas dire trop flatteur ?).

Spontane cultive l’esprit des jam sessions, des improvisations et de l’énergie scénique et veut le faire partager sur cet album. Pour cela, le sextet surenchérit de samples, d’effets, de trompette grinçante ou de déraillements psychédéliques (Boom Mic) et accélère sans ménagement le rythme. Pour souffler un peu, des morceaux tels que The Para… et Closer than Black viennent agrémenter l’album d’une chaleur soul reposante.

Partant dans tous les sens, les morceaux risquent d’en perdre plus d’un en route. Mais en s’accrochant bien, en faisant abstraction du flow un peu agaçant du Mc ou tout simplement en se laissant porter par la folie de Spontane, on retient quelques bons morceaux, comme le funky Akningaging et l’accrocheur Regulations. Hélas, à eux seuls, ils ne font pas de God dis Dead In Good Lucky City un album essentiel, mais laissent tout de même présager de bons moments d’excitation sur scène.


Chroniqué par Antoine
le 18/02/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters