Accueil | dMute

Dj Goon & Dj Koyote

: Diamond Grills



sortie : 2005
label : Autoproduit
style : Booty / Bass music

achat/téléchargement

Tracklist :
Track 1]
DJ Nasty's Intro
[Track 2]
DJ Deeon - Let Me Bang
Inner City - Big Fun
DJ Nasty - Kings of Kings
AUX 88 - Crispy Bacon Remix
J.P.E - To The Window To The Wall
Le Car - Aluminum Rectangles Remix
[Track 3]
12 Tech Mob - Hood Rat
Young &

Dj Goon ready on the right, Dj Koyote ready on the left, Dj Nasty pour commencer le hosting, Diamond Grills is the thing. Un mix qui commence en associant percus tribales et le synthé de Big Fun d'Inner City promet forcément jouissance et dépense, et quand ce sont les autoproclamés "Glimmer Twins of booty music" qui aguichent de la sorte, on peut être certain que le challenge de la première mixtape booty française va être relevé brillamment.

Shukushake han han au programme via plus de 120 morceaux où miami bass, ghetto tech et house pitchée se frottent à tout ce qui fait transpirer les dancefloors, dirty south, disco, house, rnb, detroit techno, electro, electrofunk, 8 bit, etc.. le tout enchaîné à une vitesse impossible. A peine le temps de reconnaître nos underground anthems favoris que les jambes trépignent déjà sur le segment suivant. "Segments" plus que "morceaux", chaque piste de Diamond Grills se la jouant blend à multiples niveaux composé à 100% d'élements catchy (du genre Was Not Was / DJ Fingers - Suck My Dick / Body Mechanic - The Danz / Fix - Players Anthem / Armand Van Helden - The Funk Phenomena). On est en pleine performance turntabliste, une performance technique mise au service d’une conception créative et ultra-ludique du deejaying. Comprenez que rien n'est laissé au hasard et que tout est fait, que chaque seconde est pensée pour stimuler vos sens de clubber blasé.

Ceux qui affectionnent les beats ghetto les plus rentre-dedans apprécieront le sens de la dynamique du duo qui relance sans cesse la pulsion sans jamais matraquer bêtement, qui distille des petites merveilles de sucreries aux moments où l’attention de l’auditeur est la plus susceptible de s’effriter.

Ca cavale joyeusement, cris salaces et harangues répétitives sont parfaitement dispatchés pour foutre le fun et faire danser les nonnes. Kevin Saunderson, Mr Oizo, le meilleur remix de Girlfriend des TTC, Adonis & Montell Jordan partouzent gaiement dans la chambre des Godfather, Assault et Mr De’ sans qu'on ait le temps de s'apercevoir de ce qu’il se passe, et les classiques deep techno de Derrick May ou Aril Brikha sont pris d'une fièvre inédite et rendus sexy comme jamais. Que peut-il arriver de mieux à quiconque aurait oublié que ses oreilles avaient des pieds ?

Ce feu d’artifice de sons, cette avalanche de références risque de faire avaler leur energy drink de travers aux érudits qui ne voient dans la bass music que putasserie et décérébrage : tout est pitchable, en musique rien ne se perd tout se transforme, et il n'y a pas de contradiction entre proposer une histoire de la bass music (voire de la dance music), célébrer la performance & jouer au mieux la carte de l'entertainment. Epuisant, dans le plein sens du terme, mais jubilatoire.

Il y a fort à parier que vous n'aviez jamais entendu cela et que vous aurez rapidement du mal à vous en passer. Soit. Mais surtout vous comprendrez bien vite qu'expérimenter la booty dans son lieu approprié (le club) est une urgence absolue.

Chroniqué par Pek & Will
le 13/02/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters