Accueil | dMute

Architecture in Helsinki

: In Case We Die



sortie : 2006
label : Moshi Moshi Records
style : Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Neverevereverdid
02/ It'5!
03/ Tiny paintings
04/ Wishbone
05/ Maybe you can owe me
06/ Do the whirlwind
07/ In case we die (parts 1-4)
08/ The cemetery
09/ Frenchy, I'm faking
10/ Need to shout
11/ Rendez-vous: Potrero Hill
12/ What's i

Dans le sillage d’Arcade Fire, Architecture in Helsinki se profilent comme les nouveaux tenants d’un cocktail pop frais et inventif. Mais pas question de les cataloguer comme suiveurs pour autant. Plus résolument pop que les Montréalais, ces huit Australiens proposent une musique moins brute et plus alambiquée avec leur second album, In Case We Die. Ainsi, les voix sont aux antipodes de celles âpres d’Arcade Fire, évoquant plutôt les harmonies faussement naïves de The Polyphonic Spree. Quant aux guitares, elles cèdent le plus souvent le pas face aux synthés ou sous les coups d’une section cuivre lumineuse. Mais ce que les compositions perdent en rugosité, elles le gagnent en complexité, optant pour des structures à tiroir qui font la force du groupe.

Le morceau d’ouverture Neverevereverdid est une illustration parfaite de ce phénomène. Après une introduction dépouillée et éthérée, on vire dans une atmosphère grandiloquente parodiant avec bonheur les bandes sons des films d’horreurs carton-pâte de la Hammer. Un piano enlevé prend ensuite le relais, soutenu par les contretemps inspirés des cuivres. Enfin, la musique s’emballe sous le rythme imposé par la batterie et une voix féminine déchaînée emmène ce premier titre vers une pop plus sautillante et débridée.

Essayer de cartographier sur ce modèle chacune des pistes de l’album tiendrait du défi rébarbatif et inutile. Il faut toutefois relever le superbe morceau éponyme, divisé en quatre parties annoncées. Les synthés y ont la part belle, jusqu’au point de non retour flirtant avec les limites du bon goût. Un prétexte suffisant pour ouvrir la voie à une accélération bienvenue du tempo, doublant les voix dans le même temps que les percussions. Et tout cela en à peine plus de 3 minutes 30!

Mais plus encore que ces directions multiples qu’empruntent les chansons, c’est la maîtrise de la mélodie qui frappe ici. De l’imparable Do the whirlwind et sa rythmique cadencée, jusqu’à It’5!, en passant par l’urgence murmurée et ensoleillée de The cemetery, les tubes potentiels sont nombreux, sans jamais céder pourtant à la facilité, ni renier l’esprit bigarré du groupe. Indifféremment, violons, synthés, guitares et mélodica donnent le ton, oscillant du dépouillement subtil (Tiny paintings) aux réminiscences eighties assumées (Wishbone). Et comme ces divers instruments peuvent compter à chaque fois sur le soutien des cuivres et des percussions, la réussite est garantie.

Avec In Case We Die, Architecture in Helsinki offrent un album pop maîtrisé et enthousiasmant qui ravira les amateurs du genre. Par la variété de leurs arrangements et leur refus de museler leurs trouvailles diverses (des harmonies vocales décalées jusqu’à la scie électrique de Frenchy, I’m faking), ces Australiens de talent réconcilient l’amour des mélodies sucrées avec un souci marqué pour l’inventivité. Une musique qui trouve peut-être sa meilleure définition dans le feu d’artifice qui conclut In case we die (parts 1-4) ; éclatante, elle épouse la dynamique étonnante et arythmique des fusées qui explosent dans le ciel. Un vrai régal!


Chroniqué par Christophe
le 24/01/2006

Partager cet article :





1 commentaire
www.musiktraffik.blogspot.com
par JC (le 06/03/2007)
Je ne m'attendais vraiment pas à ça, craignant tout le bruit fait à sa sortie. Mais je change complètement d'avis et je me demande même si ce n'est pas un grower en puissance tant les mélodies sont puissantes et attirantes.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters