Accueil | dMute

Various Artists

: Songs to Break God's Heart



sortie : 2005
label : Acuarela
style : Folk / Pop / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Zephyrs - A friend
02/ Darren Hayman - Little brown chevette
03/ Burd Early - To be (done)
04/ Aroah - Otro triste final
05/ Tara Jane O'Neil & Miggy - They don't know
06/ The Secret Society - La haine

Parmi les labels indépendants européens, Acuarela est sans doute l’une des valeurs sûres de ces dernières années. Réunissant en son sein des artistes aux origines géographiques diverses, le label de Madrid se démarque par un champ musical tourné essentiellement vers le rock et ses diverses incarnations (du post-rock au folk, en passant par la pop). Mais plus que cet impressionnant catalogue, la grande force d’Acuarela tient peut-être aux projets originaux qui émaillent sa production. Des séries de EP conviant des artistes de tous horizons jusqu’aux compilations thématiques Acuarela Songs regorgeant d’inédits (trois volumes jusqu’à aujourd’hui), le label a toujours su offrir ce petit plus d’excitation.

Avec Songs to Break God’s Heart, voici une nouvelle pierre à l’édifice Acuarela. Derrière ce titre emprunté au premier album des Anglais Hefner se cache une compilation, réunissant une majorité d’artistes du label, ainsi que quelques invités venus d’autres horizons. Chacun y offre un inédit, composé pour l’occasion ou ressorti des tiroirs, pour donner naissance à une collection exclusive, meilleure introduction possible à l’univers d’Acuarela.

Si on peut de prime abord regretter l’absence de certains groupes du label (Migala, bien sûr, mais aussi Mus et Manta Ray) et son orientation majoritairement pop/folk, Songs to Break God’s Heart propose un choix conséquent et assez alléchant pour pallier ces premières réserves. Difficile en effet de se risquer à une critique détaillée du disque, tant les artistes et les directions sont nombreux. La meilleure solution est peut-être alors de prendre le parti d’une subjectivité de cœur, de relever les confirmations attendues et les surprises bienvenues, quitte à tomber dans un inventaire fatalement incomplet.

L’honneur d’ouvrir le bal est confié aux toujours impeccables The Zephyrs. Dans la lignée de leur récent (et très beau) Bright Yellow Flowers on a Dark Double Bed, les Ecossais offrent une relecture de A friend, jolie ballade folk apaisée où la voix de Stuart Nicol fait merveille. Plus dépouillé, le folk embrumé de Burd Early convainc aussi en solitaire, remplaçant la batterie miraculeuse de Jim White par ce qui semble être un squelette de boîte à rythme humaine. Dans une orientation similaire, un peu plus brute peut-être, Drekka offre lui un vénéneux Without revelation there is no love. Quant à The Strugglers, auteurs d’un réussi You Win il y a peu, ils ont pour eux un sens mélodique assuré et, surtout, la superbe voix de Ranky Bixxx, qui donnent à ce Dancing song un charme imparable.

Loin des territoires folk, les Canadiens de P:ano s’autorisent une reprise du Hiroshima mon amour d’Ultravox. Moins orientée eighties que l’original, leur version reprend les ingrédients développés sur leur dernier album Brigadoon, optant pour une pop un peu moins enlevée, à la mélancolie palpable. Dans un registre similaire, l’Américaine Tara Jane O’Neil offre un inédit rappelant la naïveté enfantine de Belle and Sebastian. Et pour s’imaginer les pieds dans le sable, rien ne vaut le Whatever you do de Tex La Homa, ballade spatiale entre chœurs, synthés et guitare légère.

Mais la véritable surprise de cette compilation, c’est peut-être la présence de quelques virées électroniques. Grâce à The French tout d’abord, projet du leader de Hefner Darren Hayman, et leurs collages ambient naïfs et lo-fi. Mais surtout par la présence de deux artistes qui ont lié leurs destinées à Acuarela ces dernières années. Xiu Xiu dans un premier temps, pour un Brian the vampire déstructuré et saturé, tous synthés en avant, et surtout Matt Elliott, accompagné pour l’occasion de Many Fingers. L’Anglais opère ici un retour vers les boucles rythmiques qui ont fait sa réputation, les choeurs fantômatiques évoquant pourtant l'atmosphère de son récent Drinking Songs. Une collaboration qu’il sera possible de découvrir sur scène ce printemps.

Songs to Break God’s Heart fait donc office de fenêtre idéale pour pénétrer dans l’univers d’Acuarela. Variés et réussis, les 19 titres qui composent ce disque permettent de se faire une idée de ce catalogue parmi les plus excitants du moment. Faisant la part belle aux fidèles du label, cette compilation n’en oublie pas pour autant la volonté de partage qui émane constamment de la maison madrilène. La présence en fin d’album d’un très beau titre de Mecca Normal (enregistré lors d’une tournée commune avec Godspeed You Black Emperor! en 2000) rappelle encore ce souci des rencontres qui fait d’Acuarela une île accueillante, ouverte sur le monde.


Chroniqué par Christophe
le 18/01/2006

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Pop Ambient 2009
(2009)
Kompakt
Ambient pastoral
Italian dub Community
(2008)
Aquietbump
Dub
Dub anthology
(2007)
Wagram
Dub
Talitres Is 5
(2006)
Talitres
Pop Rock
Idol Tryouts II
(2006)
Ghostly International
Pop / Electronica / Ambient
Just Close To You (A five-year compilation of Unique Records)
(2006)
We Are Unique Records
Folk/Pop/Post-Rock
Interstellar Fugitives 2 : Destruction of order
(2006)
Underground Resistance
Detroit Techno
Folks Pop In at the Waterhouse
(2006)
Waterhouse Records
Folk
Tropiczone Swap
(2006)
Chicks On Speed Records
Hip Hop experimental
Acid – Can You Jack? Chicago Acid and Experimental House 1985-95
(2005)
Soul Jazz Records
Chicago acid house
Cowboys in Scandinavia
(2006)
Fargo
Folk
Six Feet Under - Everything Ends
(2005)
Virgin
Pop
Vision Volume 3
(2005)
Arts For Art
Jazz
RockPostOne
(2005)
RockPost
Post-Rock/Rock Indie
Welcome to the Neo Golden Age
(2005)
Equinox Records
Abstract hip-hop/Folk/Ambiant/Electro
Future Sound Of Hip Hop
(2005)
Wagram
Electro / Hip-hop
Big Ears – Fitzgerald’s Manifesto
(2005)
Sonic Arts Network
Exercice de Styles
Famous When Dead IV
(2005)
Playhouse
Electro-house
Intricate Maximals
(2005)
Audiobulb Records
Electronica
Ego Twister Party Ruiners vol. 1
(2005)
Ego Twister
Doom beats / Gabba hop / Cheapcore
Sonar 2005
(2005)
Sonar Music
Electro-house / Downtempo / Pop / Soul
Un cadavre exquis
(2005)
Cabaret Walter
Pop/rock/électro/jazz
Dub Royal
(2005)
Dub Flash Records
Dub
Night of the Living Dread
(2005)
MCP
Dub / breakbeat
Waz Goin' On ?
(2005)
Waz Recordz
Electro Funk
Je suis un étranger
(2005)
Ronda
Electronica/Ambiant/Click&Clut's/Post-Rock
The Noise & the City
(2004)
Autres Directions in Music
Electronica / ambient / noise
BPitch Control: Camping
(2005)
BPitch Control
Techno
Son Records : The Last Word
(2005)
Son Records
Hip-hop
World Traveller Adventures
(2004)
UWe
Techno
WarpVision
(2004)
Warp
Clips Vidéo
Miad
(2004)
Somia
Electro
Warpmart Sampler Issue #1
(2004)
Warp
Electronica
Delivery Room
(2004)
Leaf
Electro / Ambient / Jazz
Sounds of Rec-T-Ligne
(2004)
Rec-T-Ligne
Abstract Hip-hop
Download Folda
(2004)
Plataforma-LTW
Electronica / glitch&cuts / IDM
A Sub-a-Delic Journey into Dubest
(2004)
Suburban records
Dub
French dub system vol 1
(2004)
Wagram
Electro-dub
Versatile Mixtape
(2004)
Versatile
Abstract grooves / Electro / Chanson
The Cozmick Suckers Volume Black And White
(2002)
Shitkatapult
Electronica minimale / Experimentale
Label sampler : 1999 - 2004
(2004)
anticon.
Hip-hop
I dub you
(2004)
Hammerbass
Electro-dub
Epileptik 5 Years
(2003)
Epileptik
Hardcore
Lexoleum
(2003)
Lex Records
hip-hop / electro experimental



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters