Accueil | dMute

Jah Wobble

: Mu



sortie : 2005
label : Trojan
style : Electro / Ethno-Dub

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Viking Funeral
02/Universal Dub
03/Samsara
04/Kojak Dub
05/Mu
06/Buddha Of Compassion
07/New Mexico Dub
08/Love Comes/Love Goes 09/Softwear
10/Into The Light

Jah Wobble n’est pas un nom à prendre à la légère. Connu pour ses productions variées et lointaines des clichés qu’on peut étiqueter au dubber, Jah wooble est avant tout un génie des sonorités aériennes. On le connaît également pour ses habituelles collaborations avec Invaders of the heart ou le grand Bill Laswel. Mais ne vous méprenez pas, Jah Wobble est lui aussi, un GRAND.

Jah Wobble a eu la chance d'avoir un ingénieur du son parculièrement talentueux, Mark Lusardi, plus connu pour avoir travaillé avec Lee "Scratch" Perry notamment, mais aussi The orb ou Dennis Bovell.
Jah' nous revient armé d’une production solitaire, aux confins des musiques actuelles et moins actuelles électroniques, rock, new wave, dub hétéroclite et chant lancinant. Avec cet opus, l’assimilation est immédiate, l’horizon n’a plus de limite, le temps s’échappe, nos tympans s’accordent, fuyant les souvenirs parfois décevants de certains sons de l’artiste. En admettant une hypothèse, j’ai de grande chance de ne pas me tromper : Jah Wobble, avec Mu, décide de nous faire rêver, transporter, par une alliance parfaite des chants pop (Viking funeral) ou orientaux, mélodies d’ailleurs, et volutes rythmiques tressaillantes. Empreint de mysticisme et d’intérêt pour les ethnies de notre monde, Mu est un album à placer au côté du célèbre Molan Dub, référence de notre protagoniste (accompagné de Invaders of the Heart).

Il reste cependant beaucoup moins typé que ce dernier et les titres sont plus – loin d’être péjoratif – civilisés, entre monde occidental et ethnique. Délicieusement funky sur la très instrumentale Kojak dub et paradoxalement voluptueux et sensuel dans Mu. Très imprégné de la culture bouddhiste, Jah Wobble n’a pas hésité à offrir un hommage au plus beau mantra de la religion tibétaine, Buddah of compassion, dans une piste surprenante et déroutante mais tellement belle…Pas moins de dix minutes de poésie, véritable tableau des chants bouddhistes et électroniques, conclue par un chœur, pot-pourri de vocalises arrangées d’effets soutenues par une ligne de basse symbiotique. La pochette l'annoncait : une roue bouddhiste symbolise cette production manifestement mystique.

Dans Mu, toutes les facettes de Jah Wobble sont représentées. Même le dub plus classique de New Mexico Dub, bâti sur un arrangement simple, a sa place réservée. Alors qu'une dimension philosophique s'est installée, mes oreilles se sont définitivement attardées sur Softwear, la perle. Il en faut une, mais celle-là joue une nouvelle fois avec la voix d’un homme, rebondissant d’une oreille à l’autre, sur un beat, une basse, accordéon, flûte et des nappes sidérales assemblées à la perfection. Un régal !

Notre artiste se réaffirme avec un album peu comparable avec ses productions précédentes ou plus ou moins dans la lignée d’un The inspiration of williams blake en définitivement accompli et classieux. On aurait bien tort de ne pas s’essayer à une (re)découverte d’un artiste de cette trempe.


Chroniqué par Kiteklat
le 14/01/2006

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
lun. 01/05 - Chronique
Bing & Ruth - No Home of the Mind
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters