Accueil | dMute

Lauren Hoffman

: Choreography



sortie : 2006
label : Fargo
style : Pop / Rock

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Broken
02/ As The Stars
03/ White Sheets
04/ Ghost You Know
05/ Solipsist
06/ Another Song About The Darkness
07/ Hiding In Plain Sight
08/ Out Of The Sky, Into The Sea
09/ Reasons To Fall
10/ Love Gone Wrong
11/ Joshua

Le classicisme de la pochette en noir et blanc, laissant voir une belle jeune femme assise sur le tabouret de son piano, posant, tête renversée en arrière, à côté de son instrument, reflète assez bien le contenu de cet album. En effet, Choreography meut des figures musicales parées d'un romantisme nu, chansons délicates portées par une sobriété organique réhaussée parfois d’effets numériques.
Ne s’en tenant pas à un simple duo piano-voix, les compositions offrent un espace d’expression bienvenu aux instruments : batterie qui bat la mesure (tristesse languissante) des morceaux, orgues, guitares, orchestration de cordes (Out of the sky, into the sea)entre autres.
Tout ceci ne manque pas d’une certaine grâce, mais Lauren Hoffman construit autour de sa jolie voix des atmosphères qu’elle tisse de fils musicaux un peu trop prévisibles : As The Stars manque de singularité pour nous accrocher . Ghost you know, qui tente une escapade vers un univers plus électrique (gentillet toutefois), bien que plus efficace, ne nous emballe pas complètement. Quant à l’ambiance trip-hop de Another song about the darkness, elle nous laisse de marbre.
On le regrette, car cet album possède par instants de quoi franchement séduire (ainsi Solipsist, morceau de pop plus électrique et tendue) mais on a du mal à accéder à une autre dimension d’écoute que celle, polie mais un peu indifférente, que l’on adopte bien malgré soi. Peut-être est-ce à cause de ces compositions qui, particulièrement en début de disque, manquent de caractère, et peinent à nous faire succomber. On retiendra cependant avec enthousiasme Out of the sky, into the sea, qui marque précisément par ce qui fait défaut à certains morceaux : des arrangements de cordes plus audacieux, un chant qui se libère, une personnalité qui commence à s’affirmer, tendance à un son plus étoffé qui se poursuit ensuite sur Reasons to fall et sur Love gone wrong, qui lâche la bride aux cordes (guitare et violons). Se mettant plus en danger vocalement, la jeune femme réussit du même coup à nous surprendre et nous émouvoir. Choreography possède de jolis moments, mais ils sont malheureusement rassemblés pour la plupart en fin de disque. Une qualité déséquilibrée donc, ce qui ne nous permet pas de réévaluer significativement notre enthousiasme pour cet album dans l’ensemble un peu trop lisse, qui aurait gagné à nous prendre à revers. Au lieu de cela, Choreography sera pour les plus disposés un album plaisant, les autres resteront sur leur faim.



Chroniqué par Imogen
le 30/12/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters