Accueil | dMute

Alex Ward

: Hapless Days



sortie : 2005
label : Copepod
style : Rock expérimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Member's Song
02/ Speak Your Mind
03/ Enemies
04/ Block
05/ Showtime
06/ Sounds Like Someone We Know
07/ Theme From "Hapless Days"
08/ Persona Non Grata
09/ Echoes
10/ Hapless Days

Première sortie de son tout jeune label Copepod, Hapless Days d'Alex Ward est un bouillonnant essai de psycho-rock, entre expérimentations tendues, nerveuses, paranoïdes et relâches atmosphériques, quiétudes inquiétantes. La formule est bien connue : que ce soit celle qui ménage une progression, un crescendo vers un climax assourdissant, ou celle qui échange par cycles et boucles crescendos et dépressions, selon un temps large et répétitif à la fois, pulsé et lisse. Hapless Days joue dans les deux catégories, les deux registres, pour un rock à la fois souterrain et subaquatique, fait de vagues et de creux, ou au contraire rageur et solaire, fait de reliefs acérés.

La durée relativement courte de l'album lui autorise à réutiliser le long de ses dix titres ces formules à présent un peu usées sans trop en révéler les accrocs, les manques de ces gimmicks évidés par plusieurs années de rock post-grunge. De même que l'instrumentation variée, l'utilisation de sons de synthèses divers permet d'y apporter un air frais. Impressions mitigées par endroits, donc, devant certains schémas de guitares attendus, ou devant le chant rocailleux d'Alex Ward. Là où le bât blesse, en fait, c’est dans le statut de cette musique hybride, proposition alternative de rock, entre post-rock et prog-rock, entre sècheresse, rugosité aride du son et psychédélies spiraloïdes, proposition efficace mais trop brute encore, qui gagnerait à être domptée, pas à se domestiquer mais à se contrôler. Maîtrise qui, si elle parvient à innerver la totalité du disque lors des futurs albums d’Alex Ward, comme elle le fait sur le dernier titre (Hapless Days), magnifique vortex sonique où tout s’abîme, guitares, synthés, bruits divers, chant, dans une dynamique tourbillonnaire vertigineuse, promet de belles choses à venir.


Chroniqué par Mathias
le 26/12/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Help Point
(2005)
Copepod
Musiques improvisées / Jazz



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters