Accueil | dMute

Scanner

: Messe : Klang des Macht / Macht der Klang



sortie : 2005
label : Bette
style : Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Libera
02/ Frame 82
03/ Intercontinental
04/ Ave 120
05/ Durufle
06/ Drone 199
07/ 140 Acid
08/ Tavern 100
09/ Guangzhou
10/ Saturday 100
11/ Faure 100
12/ Libera

Robin Rimbaud aka Scanner, on le savait, a plus d’une corde à son arc et fait même figure, bien souvent, de multi-activiste de l’électronica. Voilà que l’homme en ajoute encore une (de corde à son arc) en réalisant la bande son d’un spectacle de danse monté par la fondation des Arts Kunstraume et l’Opéra de Leipzig, autour des notions de pouvoir et d’histoire, une performance hybride avec trente danseurs des Ballets de Leipzig, des vidéos d’Axel Töpfer, et une scénographie de Lyuba Yanowski. Et bien sûr, l’intervention de première importance de la musique, d’où la présence de Scanner. Pouvoir du son / Son du Pouvoir, annonce le titre : voilà dessinée la dialectique entre la musique conçue comme outil de contrôle et sa portée subversive, renversante, révolutionnaire.

Son projet, nous dit-on, conçu sous la forme d’une messe (d’où le titre), est alors d’accompagner cette fresque du pouvoir au fil de l’histoire, de matérialiser les forces antagonistes qui agissent sur scène : un projet moins musical à proprement parler que mutant, situé au carrefour de l’accompagnement fonctionnel de quelque chose qui, pour les simples auditeurs que nous sommes (à moins de faire le déplacement jusqu’à Leipzig pour assister à la performance), restera absente, et de la musique elle-même.

Ce qui apparaît d’emblée ici, c’est que Robin Rimbaud tient avec une grande rigueur la ligne du projet, et propose somme toute assez peu d’expériences sur le son à proprement parler. Sa pièce s’ouvre (et se clôt) sur un morceau intitulé Libera, où des bruits de pas guident l’auditeur à l’intérieur d’un espace scénique qui se veut avant tout politique, un espace de liberté collective, lequel devient très vite choral, puisque interviennent des voix d’opéras, des chœurs qui esquissent un drame purement sonore. Cette voix des foules est peu à peu balayée, biffée (c’est là que se situe le mouvement de cette bande son dans son entier) par des sonorités plus indéfinissables, où la voix cède l’espace à un ensemble de sons entre électronique et acoustique : que ce soient des nappes conçues par la réunion de sons de synthèse et d’instruments acoustiques (Durufle) ou des fragments de textes démantibulés en cut-ups (Tavern 100), tout le champ des pratiques sonores de Scanner y passe, depuis l’ambient jusqu’à l’électronica en passant par le recyclage de sonorités ready-made. Le tout forme une voix multiple, un ensemble polyphonique proche, dit Robin Rimbaud, de la musique sacrée ou religieuse, une pièce sonore qui se veut avant tout critique mais également collective, épique. Religieuse alors au sens où, peut-être, la musique peut fonder l’espoir d’une collectivité réelle et forte. Scanner propose donc un disque assez à part dans sa discographie, qui s’éloigne un peu de ses précédents travaux de chimiste du son : une musique moins sensorielle, plus dépouillée, une musique qui pense (sans ne faire que cela) et qui constitue une nouvelle facette inattendue du talent de Robin Rimbaud.


Plus d’infos sur le spectale avec ce lien


Chroniqué par Mathias
le 18/12/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Rockets, Unto The Edges Of Edges
(2009)
BineMusic
IDM / Modern Classical



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
lun. 01/05 - Chronique
Bing & Ruth - No Home of the Mind
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters