Accueil | dMute

V/A Underscan

: Now 03



sortie : 2005
label : Underscan
style : Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
A1/ Bogger - Honz
A2/ Dalezy - Silkweed
A3/ Frank Bretschneider - Polaris
B1/ Everest - Separate Room
B2/ Menu:Exit - Querverweis

Avec cette mini-compilation, le label Underscan, a voulu dresser, comme il en a l’habitude à présent avec la série Now, dont c’est ici le troisième volet, un état des lieux de l’électronica, en développant à chaque fois une direction bien spécifique – presque une proposition, en fait.

Et, une fois n’est pas coutume dans le petit monde de l’électronica, les cinq propositions exposées ici parviennent à dépasser le stade de la théorie et se révèlent viables pour chacune d’entre elles, sans qu’un projet esthétique commun vienne pour autant unifier l’ensemble, tant les options de chaque artiste s’affirment par contraste avec les quatre autres et s’en démarquent tour à tour. C’est en somme le seul reproche à formuler, celui d’une moindre cohérence, comme si le projet ne portait rien, dans sa globalité, qui justifie pleinement son existence (même si, oui, la qualité musicale est un justificatif suffisant, bien entendu).

On passe ainsi sans transition d’un morceau d’obédience techno entraînant, qui fait grand usage du synthé passé au delay dans un esprit dub (Honz), à des terres plus contemplatives (Separate Room et Querverweiss) en passant par un morceau purement mélodique, sorte de point de jonction entre l’électronica des premiers âges et le 8-bit (Silkweed) avant le click’n’cut hypnotique de Frank Bretschneider qui s’y entend toujours lorsqu’il s’agit d’organiser des constellations à géométrie variable de graves et d’aigus (Polaris).

Si une approche commune se dégage des cinq titres, elle se situerait alors – peut-être – dans une même manière de capter l’attention de l’auditeur par une séduction, une efficacité des textures sonores, hameçon idéal vers une musique qui concilie avec équilibre exigences et facilité, futur immédiat et présent. Ce qui donnera peut-être le sentiment, parfois, que la prise de risque est moindre dans cette réunion de talents et qu’on est encore en terrain balisé, malgré la désorientation imposée par les changements d’approche d’un titre à l’autre. Mais rien qui doive réellement interdire aux amateurs de bouder leur plaisir.


Chroniqué par Mathias
le 07/12/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters