Accueil | dMute

Mr Flash

: Monsieur Sexe



sortie : 2005
label : Ed Banger
style : Electro Vintage

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Track 01
02/ Track 02
03/ Track 03
04/ Track 04
05/ Track 05
06/ Track 06
07/ Track 07
08/ Track 08
09/ Track 09
10/ Track 10
11/ Track 11
12/ Track 12
13/ Track 13
14/ Track 14
15/ Track 15
16/ Track 16
17/ Track 17
18/ Track 18
19/

Producteur émérite auteur de quelques tracks qui vous ont certainement plus d’une fois chatouillés les esgourdes ( Nonscience , Teste ta compréhension , Subway pour TTC, Cocktail ou Memories pour le Qhuit, Radar Rider ou Le Voyage Fantastique sous son propre nom …), recrue du nouveau temple du bon goût (Ed Banger) et crate digger averti, Mr Flash est Monsieur Sexe, jeune homme bien sous tous rapports, professeur aux Affaires Sexuelles délivrant conseils et indications à qui veut l’entendre.

C’est à partir d’une série de disques sortis en France dans les années 70 et destinés aux sex-shops que Mr Flash a eu l’idée de cette déambulation au cœur d’un univers que l’on imagine quelque part entre ceux de David Hamilton et de Tracy Lords, l’espièglerie en plus (les multiples interludes), l’image en moins. On retrouve ainsi ici pour partie les productions qu’affectionne le Mister Hyde de ce Monsieur Sexe, Fuzzati, âme perdue du KDL quelque part dans les arpèges ronflants des BO de films pornos et érotiques de l’époque.

« Attention, l’écoute de ce disque est strictement réservée aux adultes » : l’introduction en guise de carré blanc audiophonique, censé éloigné les âmes sensibles, attise judicieusement l’attention de l’auditeur avide. Samba ou downtempo, italo-disco ou rock psyché (track 3), « qu’importe le flacon … », les possibilités sont grandes, les tentations omniprésentes. Tout au long de cette déambulation initiatique, Mr Flash souffle uniquement le chaud : suaves et charnelles, musique et dialogue s’entremêlent en un corps à corps fiévreux au rythme des suggestions et conseils avisés des collaborateurs de Monsieur Sexe.

Jean Yanne (track 4), Gainsbourg (track 7) ou Ann Sorel (track 9) sont de la partie pour de petits bijoux d’interprétation, So_Me s’est lui chargé de la photo (la cover, splendide), la pudeur affichée du tracklisting nous interdisant d’en dire plus … Amateurs de vulgaire, passez cependant votre chemin, ici règne « l’élégance » et le « sexe à la papa » (1), tentures rouges et grosses moustaches, accordéon et patchouli. Ambiance familiale et fin d’album en forme d’apothéose, plaisirs simples et naturels, grande messe de la vie (track 22) (sic), ultime roulement de tambour, applaudissement … rideau !

(1) : in Clark Magazine, n°15, p.42

Chroniqué par Oropher
le 10/11/2005

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters