Accueil | dMute

Modeselektor

: Hello Mom



sortie : 2005
label : BPitch Control
style : Electronica / Dance

achat/téléchargement

Tracklist :
01/Dancing box
02/Die clubnummer
03/Tetrispack
04/The rapanthem
05/Kill Bill Vol.4
06/Ziq zaq
07/Vote or die
08/Earth
09/ Fake emotion
10/In loving memory
11/Hasir
12/Silikon
13/I love you

Hello Mom. Nein, je ne baisserai pas la musique, parce que c'est Modeselektor, ce duo dont j'ai les posters dans ma chambre. J'ai quatorze ans, je peux avoir des musiciens électroniques pour héros.

Look Mom, ils ont juste un savoir-faire saisissant et des idées belles comme un laser bleu sur la petite club babe de la soirée ; avec eux, le temps n'a plus cours quand l'electronica prend son tour (Vote or Die), ni pour le dub lo-fi hérité des compatriotes de Rhythm & Sound : Fake Emotion, mon oeil.

Look, Mom, les hits acrobatiques sont là. Et en premier lieu cet electro hip-hop scotché, à la plastique raturée, corrigée, annotée, je veux parler de cette Dancing Box qui exploite les singularités de TTC, qui fait rentrer dans l'espace du morceau les tests micro de Cuizinier, ponctue certaines phases de bruitages, hache celles de Tekilatex (toujours excellent quand son pouls s'accélère et qu'il trépigne ses fantasmes du club, comme un Joe Dalton poète pop), et transforme Tido en Terminator funk pour le refrain.

Mom, laisse-moi te dire, leur anthem de rêve du EP Turn Deaf restera ignoré du public minichaînes. Il est ici remplacé par un Rapanthem où le Ol' Dirty Bastard (RIP) de Baby i got your money est chahuté et dans un même élan caressé par des nappes nostalgiques à souhait. Le rattrapage est néanmoins permis en ce qui concerne Hasir, petit hymne qui breake et filtre un riff oriental sur fond de synthés définitifs, et puis In Loving Memory. C'est très beau, ces souvenirs.

Si ça t'intéresse - et ça t'intéresse, mais tu ne le sais pas encore - on est gratifié d'une démonstration inédite de leur puissance dans l'electro-tech tellurique (Kill bill vol.4). Il y aussi un faux ragga dérangé du cul (Silikon), pour que tu puisse trouver un remplaçant à Papa en bougeant moderne et efficace dans le club (ensuite, il faudra continuer à sortir, avec lui : j'apprécie quand tu me laisses la maison).

Hey, Mom, tout cela est enthousiasmant, voilà un album qui joue ingénieusement avec les spectres multicolorés de ce que la musique électronique a pu nous offrir d'ambiances, de sensations, de fantasmes et de frissons. Dans Ziq-Zaq & Tetris Pack, tu retrouveras les claviers émotifs des compositions milieu nineties de Mike Paradinas.

Ok, dans l'ensemble cela ressemble plutôt à une demo de producteurs, il ne s'agit pas de l’œuvre ambitieuse attendue mais d'un résumé des diverses applications de leur affolant talent. Tu pourras donc lui préférer le Labland. En attendant, grâce à ce groupe, maintenant est tout prêt. Alors joins toi à moi pour leur demander des promesses pour l'avenir, sur ce mode : "les nightcreatures que nous sommes, déjà orphelines de leurs exploits, placent en Modeselektor leur foi".

Chroniqué par Guillaume
le 24/10/2005

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Happy Birthday
(2007)
BPitch Control
Electro
Turn Deaf EP
(2004)
BPitch Control
Electro-tech / Electro hip-hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
lun. 01/05 - Chronique
Bing & Ruth - No Home of the Mind
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters